Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2015

L' ÉTAT ISLAMIQUE FÉLICITE LES HÉROS QUI ONT TUÉ " CHARLIE " !

Samedi 10 janvier 2015
félicite

Partout, l’Etat islamique exécute, emprisonne, et félicite les héros qui ont tué « Charlie »

 

LIBYE — La branche libyenne de l’organisation Rtat islamique a affirmé hier, avoir exécuté deux journalistes tunisiens portés disparus en Libye depuis le 8 septembre. Dans un communiqué comportant des images de Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari, publié sur des forums djihadistes, le groupe affirme avoir « appliqué la loi d’Allah » à l’encontre de ces deux reporters.

SYRIE — A ce jour, d’après un rapport publié par le Réseau syrien des Droits de l’Homme (RSDH), les chrétiens de Syrie sont pris entre la tyrannie des forces gouvernementales et le terrorisme des organisations radicales. Si d’une part près de 450 chrétiens syriens de diverses minorités religieuses sont détenus dans les geôles de Bachar Al Assad, d’autre part, ils risquent enlèvement, torture et viol dans la région de Syrie envahi par l’Etat Islamique. Le Réseau Syrien des Droits de l’Homme a appelé à se mobiliser tant contre les conditions d’emprisonnement par le gouvernement que contre la barbarie de l’Etat Islamique.

 

France — Après l’attaque de Charlie Hebdo, le compte Twitter du porte-Parole principal de l’Etat islamique, Abu Mohamad Al Adnani, appelle à prier pour le salut des meurtriers, qu’il qualifie de « héros ». Reprenant des citations attribuées à certains imams de références salafistes, Al Adnani rappelle le devoir pour tout musulman, je cite : « De tuer quiconque insulte le prophète ou le critique, qu’il soit musulman ou infidèle ».

IRAK — D’après les spécialistes du renseignement français, l’Etat islamique ne progresserait plus, son avancée serait en train de s’essouffler. Daech a fait quelques offensives mais elles sont très limitées. Il perd peu à peu du terrain et se retrouve confronté à d’énormes difficultés, financières notamment. Si cette organisation de 8 millions de personnes, au budget de 2 milliards de dollars ne disparaîtrait pas aisément, son expansion se trouve pour le moment limitée…


En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2015/01/09/partout-letat-islamique-execute-emprisonne-et-felicite-les-heros-qui-ont-tue-charlie/#jwK7Tqvk5HaPeKP0.99

COMMUNIQUÉ: LE PARTI DE LA FRANCE NE DÉFILERA PAS DIMANCHE !



Samedi 10 Janvier 201515:42


Communiqué de presse de Carl Lang, président du Parti de la France

 


POURQUOI LE PARTI DE LA FRANCE NE DÉFILERA PAS DIMANCHE AVEC LES SOCIALISTES ET LES IMAMS DE L'UOIF

PDF JM.jpg
Le Parti de la France rend hommage et félicite les forces de l’ordre, les unités du GIGN et du RAID qui ont permis une neutralisation rapide des tueurs islamistes.


Le Parti de la France s’associe et compatit à la douleur de toutes les familles des victimes civiles et policières qui ont été tuées ou blessées durant ces évènements tragiques.
 
Mais Le Parti de la France refuse de s’associer à la manifestation de récupération politique organisée à l'initiative du parti socialiste qui réunira dimanche en tête de cortège les dirigeants politiques, associatifs et médiatiques qui ont livré notre pays à l’immigration-colonisation et au terrorisme islamiste : Hollande, Valls, Taubira, Harlem Désir, mais aussi Mélenchon, Besancenot ou Juppé, les apparatchiks de la CGT et des associations prétendument "anti-racistes" SOS Racisme, le MRAP, la LICRA ainsi que les imams de l'UOIF...
 
L'application de leur idéologie fondée sur la destruction de l’identité nationale et des valeurs de notre civilisation chrétienne et européenne ainsi que leur acharnement à imposer au peuple français une politique d’immigration de masse permet aux révolutionnaires islamistes d’agir désormais en France comme des poissons dans l’eau.
 
Aujourd'hui, répétant comme un mantra "pas d'amalgame", ils refusent de voir la vérité en face et de réaliser que ces islamistes mènent un combat politique et révolutionnaire au nom d’Allah, du Coran et du prophète. En appelant les Français à dénoncer l’islamophobie au lieu de dénoncer l’islamisme révolutionnaire, ces dirigeants politiques servent objectivement les intérêts des ennemis de la France et mettent en danger le peuple français.
 
Par ailleurs, Le Parti de la France n’oublie pas les persécutions et les assassinats dont sont victimes les Chrétiens d’Orient et ce, dans l’indifférence générale de ceux qui aujourd’hui défilent derrière leur banderole : « Je suis Charlie ».
 
Les journalistes de Charlie-Hebdo abattus par les tueurs djihadistes sont des victimes de l’islamisme. Cela n’en fait, à nos yeux, ni des héros, ni des saints, ni des modèles. Nous ne sommes pas Charlie, nous sommes Français et nous ferons tout pour le rester malgré les politiques de destruction nationale menées par les partis de la Gauche internationaliste et anti-française.
 
Contrairement à madame Le Pen qui trépigne d'impatience parce que les socialistes ne lui ont pas envoyé de carton d'invitation, je refuse de défiler derrière ces gens-là et j’appelle tous les patriotes à rejoindre Le Parti de la France.
 
 

Communiqué de presse de Carl Lang
Président du Parti de la France

10/01/2015

Directeur de la publication : Carl Lang
Le Parti de la France. 6 Allée des Templiers.
F78860 Saint Nom La Bretèche

TRIBUNE LIBRE, POINT DE VUE ET CONSTAT !

 

Réflexions iconoclastes concernant l’attentat contre Charlie Hebdo
 
 
La France, avec son arsenal législatif des lois Pleven puis Gayssot, a déjà supprimé la liberté d’expression.
 
Consultant international
 
 
 

S’il est autorisé de formuler quelques réflexions au milieu du torrent lacrymal qui sert aujourd’hui d’information au grand public, alors je me risque, à 15 h 50, à partager avec mes lecteurs quelques observations.

Elles sont sans doute un peu iconoclastes.

Disons que c’est une forme d’hommage à ces actionnaires, journalistes et dessinateurs de Charlie Hebdo qui n’ont jamais rien respecté ni personne ; ou en tout cas rien ni personne qui serait proche de la sphère de valeurs d’un Européen blanc catholique hétérosexuel père de famille travaillant dans le privé.

1) Tout le monde hurle à la remise en cause de la liberté d’expression. Journalistes et politiques en tête.

Ceux-là mêmes feignent d’oublier que la France, avec son arsenal législatif des lois Pleven puis Gayssot, a déjà supprimé la liberté d’expression. Que des historiens sont déjà allés en prison pour leurs écrits. Et que la camarilla médiatique sait très bien organiser la mort civile de ceux dont l’expression n’est pas tolérée. Voir les affaires Millet, Zemmour, etc.

2) Nos politiques prétendent que les tueurs s’attaquent à la « République » ou, mieux encore, à notre « démocratie ». C’est faux et idiot. Charlie Hebdo est un journal comme il en est apparu à toutes époques et sous tous les régimes. Les tueurs vengeurs du prophète se fichent de la République et de la démocratie comme d’une guigne. Ils installent un crime de blasphème puni de mort. Ce qu’il faut défendre, c’est l’identité du modèle français de vie commune dans la cité, modèle attaqué en l’occurrence par les théocrates extérieurs à notre sol.

3) Le déferlement lacrymal et événementiel est totalement délirant dans son intensité. Chaque élu, chaque corps de métier doit manifester son soutien. Il est en fait à l’image de la place qu’occupe le pouvoir médiatique dans notre cité. Il est vrai que la coterie des victimes rejoint celle des pleureurs. De grâce, un peu de mesure. Voulez-vous que nous fassions la liste des morts français (comme nos soldats en opération) ou d’autres victimes (chrétiens d’Orient, enfants de Beslan ou de Gaza…) massacrées dans l’indifférence ?

4) Wolinski, Charb, Tignous et Cabu, pour ne citer que les plus connues des victimes, ont passé leur vie à choquer le bourgeois et à user et abuser de tous les sacrilèges possibles. C’était leur droit le plus absolu et la société française devrait respecter ce droit au libertinage. Leur mort violente va sans doute réveiller un peu plus le peuple français qui va s’indigner encore plus des dangers d’un islam agressif et vindicatif sur son sol.

 

Au bénéfice, sans doute, de ces forces politiques que lesdites victimes ont abhorrées et combattues. Joli pied de nez en vérité ; que ces ironistes féroces auraient sûrement apprécié de leur vivant…

HERVÉ GHESQUIÈRE JOURNALISTE CONDAMNÉ POUR DIFFAMATION !


Hervé GHESQUIERE, ancien otage et blaireau de naissance,
couine pour sa condamnation en diffamation d’un militaire !

cid:B5CB1CF5C3E444048A012FABEAEE72B5@BADMIN3



Hervé GHESQUIERE, ce journaliste qui a été enlevé en 2009 en Afghanistan parce qu’il a voulu à tout prix rencontrer des Taliban au mépris des consignes de sécurité données par l’armée, ne manque pas de toupet au TOUQUET.


Il a, dans les colonnes des Échos du TOUQUET insulté le lieutenant-colonel et porte-parole des forces françaises en Afghanistan à l’époque des faits, Jackie FOUQUEREAU, et l’a traité de lâche.
Le lieutenant-colonel FOUQUEREAU a peu apprécié et a porté plainte en diffamation.


Et GHESQUIERE a écopé d’une condamnation à 2 000 euros d’amende (avec sursis) pour diffamation bien méritée et le journal à 4 000 euros ferme.


Mais au delà, c’est l’attitude morale – ou immorale – du journaliste, qui pose un sérieux problème, entre l’arrogance, le mensonge et l’ingratitude.


Ingratitude moralement inexcusable vis à vis de l’armée qui les a sauvé
Me Jean ENNOCHI, l’avocat de Jackie FOUQUEREAU, a d’ailleurs relevé à l’audience que « le journaliste n’avait pas mené une enquête sérieuse et qu’il avait tenu des propos extrêmement graves
pour un militaire, le traitant de ‘lâche’ », dans l’Echos du TOUQUET.
Bref rappel des faits :


Avec Stéphane TAPONIER, GHESQUIERE était en reportage pour FR3 lorsqu’ils ont été kidnappés le 30 décembre sur une route de l’est de l’Afghanistan.
Mais quelques jours après leur capture, des rumeurs commencent à faire surface, les journalistes auraient en réalité fait preuve d’une coupable imprudence.


Le président Nicolas SARKOZY, confirmant que la rumeur reflétait la réalité, dénonce une « imprudence vraiment coupable », et rappelle qu’« il leur avait été très clairement demandé de ne pas s’aventurer ainsi à cause des risques ».


Claude GUEANT, alors secrétaire général de l’Elysée dénonce lui une « chasse au scoop à tout prix ».
Le 17 janvier 2010, il ajoute que les journalistes font « courir des risques à beaucoup de nos forces armées, qui du reste sont détournées de leurs missions principales ».
Enfin, le général Jean-Louis GEORGELIN, chef d’état-major des armées françaises, tempête que la recherche des deux journalistes a couté plus de 10 millions d’euros : « Nous avons déjà dépensé plus de 10 millions d’euros dans cette affaire … Je donne le chiffre parce que j’appelle à la responsabilité des uns et des autres » ajoutant que « plusieurs soldats seraient morts lors des opérations visant à les secourir

Ceci sera confirmé par le journaliste Jean Paul NEY, qui écrira :

« Hervé, Stéphane, je vais vous faire une révélation:
un homme est mort pour empêcher vos ravisseurs de vous faire passer au Pakistan, il s’agit du Second maître Jonathan LEFORT, un commando-marine, appartenant au commando TREPEL, âgé de 28 ans, intégré aux forces spéciales et positionné non loin de la frontière avec le Pakistan. Il a donné sa vie pour vous sécuriser, c’est ça le scoop. La moindre des choses Hervé, surtout toi, serait de reconnaitre ton erreur."

cid:C3AA207B024F4F72AB2BB9E02FCDE366@BADMIN3

Dans un commentaire du Figaro, une personne qui apporte des détails troublants, affirme même que les journalistes se sont rendus « sans protection dans une zone à risque contrôlée par les taliban, pour « assurer les talibans de la compréhension et du soutien de la presse et de la gauche française dans leur lutte ».

Là encore, Jean Paul NEY confirme cette mise en cause, lorsqu’il écrit : « Quand on est journaliste sur une zone de guerre, de surcroit embarqué avec des militaires, on évite de ressortir son militantisme et de parler mal à des hommes et des femmes qui risquent leur vie chaque jour, encore une fois Hervé, tu sais très probablement de quoi je parle ».


Pourtant, GHESQUIERE, dans un entretien à l’AFP le 30 juin 2011, assurera n’avoir pris « aucun risque inconsidéré ».
« On n’est pas allés à l’aventurette pour risquer nos vies.(…) On était bien préparés, on a pris le minimum de risques possibles », ajoute Hervé GHESQUIERE.

 


Il mentait…


Un premier mensonge de GHESQUIERE
Mensonge ! explique le site Infodéfense, en publiant un document et un témoignage qui apportent la preuve que les journalistes ont été avertis par un militaire une heure avant leur enlèvement sur la route menant à Tagab.

 


Second mensonge
Lors d’une interview à l’Echo de Touques, Hervé Ghesquière déclarait à propos de l’officier Jackie Fouquereau :
« Je l’ai appelé des dizaines de fois, je lui ai laissé des messages, des sms, je suis allé chez lui et j’en suis même arrivé à lui envoyer des lettres en recommandé pour le rencontrer.
Depuis notre retour, il me fuit, Jackie Fouquereau est un lâche »
Lors de son procès, il tentera pourtant de soutenir que le terme de « lâche » est « à comprendre dans le sens que son acte était lâche
car il refusait seulement de me voir et c’était le seul, pas l’homme en tant que tel ».
Et il mentait…Le juge rejettera cet argument. Un journaliste travaille avec les mots, et s’il se réfugie derrière une mauvaise connaissance de leur sens pour se défendre, c’est qu’il ment.
« il me fuit, Jackie Fouquereau est un lâche« , cela ne veut pas dire « son acte était lâche ».

Troisième mensonge
« J’attends que la justice reconnaisse le bien-fondé de ma démarche. Je fais confiance à la justice pour pointer les responsabilités des uns et des autres », déclara Ghesquière quelques jours avant l’audience à l’AFP.

 


Pourtant, il cachait le fond de sa pensée…
Après la confirmation de sa condamnation, le 8 décembre dernier, il déclare à La Voix du Nord, avec mépris :
« J’ai l’impression qu’un ex-militaire est mieux entendu par la justice qu’un journaliste. Je le regrette amèrement. La justice est une affaire d’hommes, elle n’est pas infaillible, elle est juste respectable. »
Avant le jugement, Ghesquière a confiance dans la justice. Et après qu’elle confirme sa condamnation de première instance, il l’accuse d’être partiale et de préférer un ex-militaire à un journaliste ? Il lui reproche de ne pas être infaillible ?
De toute évidence, Ghesquière est trop déformé par la façon dont il pratique son métier, où la désinformation des faits, les approximations tendancieuses et les contre vérités font partie de l’équipement du militant. Trop habitué à ne jamais rendre de compte de ses écarts avec la déontologie, GHESQUIERE a cru que la justice serait sa complice.


Jackie FOUQUEREAU a déclaré, en prenant connaissance de l’arrêt en appel : « C’est la fin d’une longue épreuve. C’est la victoire de la vérité sur le mensonge. »

 


Affirmatif !
cid:7E2D1D3FBD714D40B9486784AAF4E221@BADMIN3


Merci Jean-Louis M.

LES NOUVEAUX MAÎTRE DU MONDE ! TRIBUNE LIBRE À JOSÉ CASTANO !


LES NOUVEAUX MAÎTRES DU MONDE
 
« Les nouveaux maîtres du monde sont riches et ne voient rien d’autre que leur richesse » (Sébastien Lapaque)


Depuis 1962, la France est devenue un paradis fiscal pour les dirigeants algériens –anciens apparatchiks du FLN- qui investissent à coups de millions d’euros dans l’immobilier parisien, notamment le 16ème arrondissement, le boulevard Haussmann, le parc Monceau, les résidences à Neuilly et sur la Côte d’Azur… tout en  négligeant de régler leurs frais médicaux et d’hospitalisation dont la note –pour l’ensemble des Algériens soignés en France- s’élève à 600 millions d’euros dont 34 destinés à la sécurité sociale.

 

L’Algérie doit donc à la France 10% du déficit annuel de l’assurance maladie qui s’élève à 6 milliards d’euros.
Selon Marisol Touraine, la ministre française de la Santé, 15 des 34 millions au titre de ses arriérés médicaux auraient été remboursés par l’Algérie… Quant au reste ( ?)…


Dans les pays du Golfe, l'émergence des pétrodollars alimentant les bulles financières les plus variées, on construit sur le sable du désert des tours de 800 mètres de haut pour atteindre le paradis et des pistes de ski sous cloche réfrigérée.


Au Qatar, devenu en 2010 le pays le plus riche au monde en termes de PIB par habitant, des esclaves asiatiques construisent des stades climatisés pour préparer -à la surprise totale et la suspicion générale- la coupe du monde de football de 2022… que Sarkozy, Platini et Zidane ont honteusement cautionnée.

Selon de nombreux reportages et témoignages, le Qatar a obtenu ce suprême honneur en versant de généreux pots-de-vin à des officiels corrompus…


Dans une interview à « France Football », Mme Phaedra Almajid, ancienne chargée de la communication du comité de candidature Qatar 2022, raconte avoir vu  des responsables qataris proposer de l'argent à des dirigeants du football africain lors d’une réunion qui s'est tenue dans une suite d'un hôtel de Luanda, la  capitale  de l'Angola, où était organisé en janvier 2010 le congrès de la confédération africaine. La « transaction » argent contre soutien se serait élevée à un million et demi de dollars… mais qu’importe la morale !

 

Cet Etat confetti de 2 millions d’habitants et ses dirigeants ont de l’argent ; seul, cela compte !...
Et cette morale fait fi des souffrances humaines que génère cet évènement mondial… C’est ainsi qu’en septembre 2014, Hillel Neuer, directeur exécutif de UN Watch, une ONG observatrice au sein du Conseil des droits de l’homme (CDH) de l’ONU, a cité le chiffre dramatique des « 1,4 millions de travailleurs migrants qui sont en train de mourir au rythme d’un par jour et qui travaillent dans des conditions inhumaines, et, qu’au rythme actuel, plus de 4000 travailleurs migrants vont encore mourir pour construire l’infrastructure pour la coupe du monde 2022 au Qatar »…


Ces esclaves des temps modernes travaillent, en effet, sous 45°, 18 heures par jour, 7 jours sur 7, dorment à même le sol et se nourrissent de subsides… dans l’indifférence d’une FIFA corrompue aux ordres de Joseph « Sepp » Blatter.


Mais là ne s’arrête pas la « folie des grandeurs » de cet Etat  « soudoyeur »  aux ambitions illimitées qui a offert asile du 3 au 7 décembre 2014 aux 12èmes championnats du monde de natation en petit bassin, qui organisera en 2015 (on en parle moins) le Championnat du Monde de Handball et qui concourt actuellement pour l’obtention des Mondiaux d'Athlétisme (2019) et des Jeux Olympiques d'été (2024)…
Pour rappel, le Qatar est propriétaire, en France, des droits de diffusion de la ligue 1 de football et des clubs Paris Saint-Germain Handball et Football…


A quand l’acquisition du Tour de France cycliste ? On est en phase avec une époque où tout s’achète et tout se vend : Les hommes comme l’immobilier ; les sportifs comme les œuvres d’art…


Cependant, le scrupule et la morale sont ressentis différemment au sein de l’élite sportive mondiale… C’est ainsi que dans son édition du 22 décembre 2014, le quotidien catalan « Mundo Deportivo » titrait à propos du FC Barcelone :
Le FC Barcelona renonce aux 170 millions d’€ du Qatar
 « No renovarian el contrato a Qatar y no les gusta la camiseta con rayas horizontales ». (Ils ne renouvelleront pas leur contrat avec le Qatar et, d’ailleurs, ils n’aiment pas le maillot à rayures horizontales).


Selon le porte parole du club, le Barça avait un contrat de 170 millions d’euros par an pendant 6 ans avec la « Fondation du Qatar » depuis décembre 2010. Le contrat expire en 2016 mais le FC Barcelone a décidé de ne pas le renouveler en raison des « conditions inhumaines dénoncées comme de l’esclavage que font subir les richissimes Qataris aux travailleurs étrangers qui construisent le stade et les infrastructures de la Coupe du Monde 2022, ainsi que les problèmes récurrents de corruption qui entourent la Coupe du Monde ».
Belle leçon de morale à l’attention de ceux qui ont cautionné –par intérêt- une si méprisable attribution…
           

 

Dans l’hexagone, le Qatar n’est pas en reste… Spécialiste de la corruption des politiciens français, il rachète la France par appartements, châteaux et hôtels. C’est ainsi qu’il a fait main basse sur la plupart des bâtiments de grand standing et des palaces, tant de la capitale que de la Côte d’Azur…


Par ailleurs, l’Emir, Cheikh Tamim bin Hamid al-Thani, de par la puissance « persuasive » de ses moyens financiers, fait en ce moment pression pour la nomination de son ancien Premier Ministre, Hamad Bin Jassim, au poste de Secrétaire Général de l’ONU, actuellement occupé par Ban Ki-Moon dont le mandat s’achève en 2016.


A noter aussi l’implication de ce même Qatar dans le financement des groupes terroristes islamistes, particulièrement celui des Frères Musulmans en Egypte, des milices islamistes libyennes, du Hamas en Palestine et de l’Etat Islamique (information confirmée par le gouvernement égyptien) que Gerd Mueller, Ministre allemand de l’aide au développement, a dénoncé en ces termes : « Le financier du Califat Islamique est le Qatar ! » (cité par Hillel Neuer).


Alors que le Qatar affirme hypocritement combattre l'extrémisme et a rejoint la coalition contre l'Etat islamique, différents rapports sur le terrorisme du département d'Etat américain montrent que des Qataris financent, avec l'aval de l'émirat, le mouvement djihadiste en Irak et en Syrie.


C’est ainsi que dans une correspondance signée par Saad Mohamed Saad Al-Tamimi, directeur des Affaires administratives et financières au Ministère des Affaires Etrangères du Qatar, il est officialisé l’envoi par ce dernier d’un montant de 2,5 millions de dollars US au leader islamiste sunnite irakien Harith Al-Dhari, afin qu’il finance l’Etat Islamique…

 

Dans une autre correspondance, il est question d’une « aide » portant sur un montant de 1,375 millions de dollars US pour l’acquisition d’équipements médiatiques (caméras, matériels de diffusion, etc…) afin de filmer les atrocités des barbares de l’EI et les diffuser aussitôt sur les réseaux sociaux, ainsi que d’une somme supplémentaire de 612 000 dollars US à répartir dans des enveloppes destinées à financer « le réseau de recrutement des volontaires ».


Les milliards de dollars engrangés par la manne pétrolière ont fait des pays du Golfe les créanciers de la planète… et les financiers du terrorisme international.

 

Sur ce point, Gérard Chaliand, expert belge, enseignant à l’École supérieure de guerre, déclarait le 25 septembre 2014 sur France Inter : « Les États du Golfe ont joué un rôle-clé : des fonds privés sont allés alimenter l’État islamique ».


Et c’est ainsi que la bêtise arrogante, l’avilissement, la lâcheté, les manquements et les compromissions des gouvernements français (successifs) et occidentaux, ont crédibilisé la honteuse dictature de ces pays « amis », révélant, de fait, leur nature corruptrice.

 

Les complaisances et les manigances dans leurs misérables intrigues, l’oubli généralisé du bien commun et de l’intérêt des peuples ne fait que les rendre plus voyants et plus intolérables.

 


« Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir »…

 


 
                                                                                           José CASTANO
                                                                 Courriel : joseph.castano0508@orange.fr
 
-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-
 
Propriétés du Qatar en France : http://www.wat.tv/video/proprietes-qatar-en-france-75fqp_2iiil_.html
 
-o-o-o-o-o-o-o-o-o-
 
Conférence sur : « LES SEIGNEURS DE LA GUERRE »
 
- De l’Indochine à l’Algérie, la Légion étrangère au combat
- L’Odyssée et la fin tragique du 1er Régiment Etranger de Parachutistes en Algérie.
 
« De l’Indochine à l’Algérie, le conférencier évoque le vécu, l’héroïsme et les sacrifices de ces légionnaires, Fils de France non par le sang reçu mais par le sang versé. Ces soldats-loups à la démarche souple de félins, accoutumés à la chasse et au guet, infatigables dans le chaos minéral de l’Aurès, acceptaient le défi de la guerre dans  les défilés étroits comme des pièges, sur les pitons enneigés ou brûlés par le soleil, dans l’enfer du désert où le monde mort a chassé celui des vivants. Ces hommes, « soldats pour mourir », constituaient le plus beau régiment du mode ; jalousés, admirés et vénérés parce qu’ils étaient capables de mourir avec panache en criant : « Vive la Légion ! »
… Puis il y eut le 22 avril 1961 et le soulèvement des meilleures unités combattantes dont le 1er REP était le « fer de lance »… sa dissolution et celle des plus belles unités parachutistes… l’émouvant adieu de la population de Zéralda à « leurs » légionnaires… le « cessez-le-feu » et la fin tragique de l’Algérie française… Le génocide des harkis commençait. »
 
Cette conférence, organisée par le Cercle algérianiste de SETE, sera donnée par José CASTANO, Samedi 24 janvier à 10h30, salle de la Pierrerie, Espace Victor Meyer - 11, Rue des moulins à vent – 34200 SETE –

Entrée gratuite -
Un repas (facultatif) suivra la conférence
Renseignement et inscription : Jean-Pierre CACACE - Tel. 06.12.69.89.07 ou 04.67.18.78.89 - Courriel :  jpierre.cacace@gmail.com

ATTENTATS ET STRATÉGIE DU CHAOS ! TRIBUNE LIBRE ET POINT DE VUE !

 

LES ATTENTATS : STRATÉGIE DU CHAOS, STRATÉGIE DE LA TENSION - Stratégie islamiste ou stratégie mondialiste ?

LES ATTENTATS : STRATÉGIE DU CHAOS, STRATÉGIE DE LA TENSION


Stratégie islamiste ou stratégie mondialiste ?



Michel Lhomme
le 09/01/2015
Au cœur de l'indignation et de l'émotion devant la tuerie de Charlie Hebdo, les Français oublient que François Hollande a fourni des armes aux terroristes en Syrie, que Nicolas Sarkozy a abattu froidement le colonel Kadhafi et qu'en Centrafrique par des décisions opérationnelles irrationnelles, elle laisse le champ libre aux extrémistes antichrétien du Séléka

La France a choisi aussi son camp en Ukraine et on aura noté au passage le silence des médias autour des réactions de la Fédération de Russie et de son Président Vladimir Poutine qui a pourtant exprimé ses vives condoléances au peuple français suite à l'attaque terroriste contre le journal satirique.
 
Pas un mot alors que la Russie a toujours été présente, en particulier en Tchétchénie dans la lutte contre le terrorisme islamique. La République islamique d'Iran a elle-aussi condamné fermement l'attentat par la voix de son porte-parole du Ministère des Affaires étrangères, Marzie Afjam.
Il a aussi décrit comme  « inacceptable » toute forme d'abus de la liberté d'expression et dénoncé le radicalisme intellectuel d'où qu'il vienne puis l'Iran a ajouté qu'on peut parler dans la lutte contre le terrorisme des « double standards », de « double langage », de « deux poids deux mesures » de la politique américaine sans nommer directement son plus fidèle allié : la France.

Il y a quelques mois dans un entretien au journal français Vingt Minutes, François Hollande se vantait d'avoir livré une cargaison d'armes aux rebelles intégristes de Syrie qu'il considérait alors comme des combattants révolutionnaires.
Or, par un tel soutien logistique, la France violait la Résolution 2170 du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur la lutte contre le terrorisme.
 
Tout le monde le sait maintenant : des groupes islamistes rivaux sont armés et généreusement financés par les Etats-Unis, la France et ses partisans contradictoires (Royaume-Uni, Arabie saoudite, Qatar, Turquie, Israël).

L'opération de Charlie Hebdo est une opération militaire de professionnels. Elle vise indéniablement à déstabiliser la France, maillon le plus faible du cadre européen actuel.
La France réunit les conditions de la guerre civile par la désorganisation de ses services publics, en particulier sécuritaires, planifiée et orchestrée depuis des mois par une habile politique d'austérité et de réduction des effectifs engagée par Nicolas Sarkozy, par le clivage de sa vie politique, l'intolérance de ses débats intellectuels joint au dépassement des seuils démographiques tolérables dans la composition de ses quartiers.
 
Cette opération commando vise donc clairement à encourager le début d'une telle guerre civile. Bernard-Henri Lévy a insisté hier : « l’Union Nationale c’est le contraire de la France aux Français ». Serait-ce donc cela ?

Il s'agit de toutes évidences de transposer un conflit international en interne et de creuser un fossé entre les musulmans français et les Français non-musulmans.
Il nous faut dès lors considérer l'événement non comme une menace contre la liberté de la presse mais comme le premier épisode d'un processus en cours de création d'une situation de guerre civile et en ce sens comme Michel Onfray, on peut en effet parler au sens fort du terme d'un « onze septembre français », mais au sens bien sûr que la version officielle du 11 septembre 2011 est fausse et manipulée.
 
Il  faut donc nous rappeler quelques stratégies actuelles ou passées comme :
- la stratégie du chaos et de la tension de l'opération otannienne Gladio .
- la stratégie définie par les Frères Musulmans.
- la stratégie du « choc des civilisations ».

Nous ne reviendrons pas dans le détail sur les deux premières stratégies. Précisons seulement que pour les Frères Musulmans, il ne s'agit en aucune façon de prêcher ou de provoquer une guerre civile dans l'Occident, mais, au contraire, de déclencher une guerre civile en Orient.

Au contraire, pour Bernard Lewis, le penseur de la stratégie du « choc des civilisations », la fracture doit être portée à l'intérieur des frontières occidentales ou sur ces territoires limes.
 
Cette stratégie a ensuite été vulgarisée par Samuel Huntington, en se présentant non pas comme une stratégie de conquête mais comme une politique de défense, de victimisation occidentale qui pourrait se produire pour consolider l'Etat d'exception.
 
Le but est bien sûr de convaincre les populations des pays membres de l'OTAN qu'une confrontation civilisationelle est inévitable pour asseoir définitivement le modèle libéral et le système anglo-saxon de la « paix démocratique ». Avant la grande confrontation, il importe de justifier par le chaos et la déstabilisation intérieure le caractère préventif de mesures d'exception liberticides et de gouvernance mondiale économique absolument nécessaires pour réaliser le pouvoir mondial comme les Patriot Act. 

C'est la rhétorique de la  « guerre juste » de la « guerre  contre le terrorisme », la guerre contre le terrorisme n'étant en réalité qu'une guerre contre la Tradition qu'elle soit musulmane ou orthodoxe, la guerre contre les cultures enracinées. Il y a aujourd'hui une abondante littérature sur cette stratégie qui correspond en gros à la position des néo-conservateurs américains à Washington, des militants sionistes en Israël, des nouveaux faucons socialo-libéraux en Europe (Hollande, Sarkozy, Juppé).
 
Qu'est-ce donc que l'islamisme ou le terrorisme islamisme ? 

C'est d'abord et avant tout une arme de guerre psychologique que l'hyper-empire américain utilise depuis le 11 septembre pour enclencher le plus souvent de nouveaux scénarios de conflit : soit l'invasion de pays, soit le renversement de gouvernements dans les pays arabo-musulmans (cas par exemple de la Libye et de la Syrie, de certains pays africains comme la Somalie ou le Nigéria).
A ce propos, voir par exemple ce qui s'est passé jeudi au Nigeria avec Boko Haram . Soit aussi et ce peut être le cas pour notre pays pour établir en interne des mesures autoritaires et liberticides de contrôle de la population. 
 
La synthèse de toutes ces stratégies constitue ce qu'on peut appeler d'un terme vague car trop général la « guerre antiterroriste » à l'échelle mondiale, la mondialisation de la guerre mais sa vraie dénomination serai plutôt : la guerre du mondialisme, la guerre de l'occidentisme. Elle a commencé en 1914, il y a cent ans et elle comporte trente-neuf marches ! Cette guerre souterraine mais idéologique alimente aussi largement l'économie mondiale par une industrie de l'armement multimilliardaire qui n'a jamais, ces temps-ci, été aussi florissante et dont on parle effectivement peu. C'est le fameux complexe militaro-industriel américain, le pilier central des opérations secrètes extérieures décidées en haut lieu. Mais dans ce marché militaire, la Russie comme la France tire aussi certaines ficelles lucratives.
 
Ce qui est certain, c'est que la « lutte antiterroriste» a pour les Etats-Unis, depuis Sarkozy un allié fidèle devançant même dans les instances internationales les propositions israéliennes. Cet allié, ce fantassin d'exception, c'est la France.

L'opération commando qui vient de frapper la France entre tout à fait dans la logique d'un tel cadre d'analyse. La France, par la dégradation de sa sécurité intérieure et ses échecs économiques se retrouve un peu aujourd'hui comme l'Italie des années 70, le pays européen le mieux préparé à développer une psychose intérieure qui permettra à sa classe politique de délibérer rapidement et de voter d'un côté la protection américaine absolue, de l'autre un traité transatlantique qui la liera à tout jamais à la finance internationale. Dans un tel contexte de chaos, même Marine le Pen pourrait en théorie gouverner mais il s'agit tout au contraire en ce moment de la destituer moralement. Marine le Pen malgré tous ses efforts n'est pas et ne sera jamais une Charlie.

On sait que la France dans la politique anti-russe imposée à l'Europe ces derniers mois en Ukraine a manifesté un zèle tout particulier contraire aux intérêts de ses entrepreneurs mais encore plus dans les négociations concernant l'avenir du nucléaire iranien, où la position française de Laurent Fabius s'est particulièrement faite remarquer par une intransigeance exceptionnelle, alors même que le groupe des négociateurs, parmi lesquels les Etats-Unis eux-mêmes visaient des positions plus conciliantes.
 
La France était ici directement le porte-voix de Tel-Aviv souhaitant faire des Iraniens, des ennemis irréconciliables. Pour quelles raisons ?
 
Posons ici la question qui dérange : qui sauve sur les marchés depuis quelque mois la banqueroute de l'économie française ?  Qui renfloue discrètement les caisses dans la salle des marchés souterraine de Bercy ? L'Arabie Saoudite et le Qatar, nouveaux alliés aussi de Jérusalem.

Il ne s'agit donc pas dans l'affaire Charlie Hebdo de se soulever pour une factice liberté de la presse, liberté d'une presse elle-même liberticide pour ce qui concerne Charlie Hebdo, Libération ou Le Monde mais de se soulever contre la nouvelle servitude française, l'esclavage réel auquel nous conduisent ses dirigeants, tout comme les Musulmans doivent se soulever politiquement contre les impies de La Mecque.

Les méfaits de l'islamisme radical sont en réalité utilisés pour jeter toujours plus les Européens dans les bras de l'axe occidentiste de Washington-Tel Aviv où les fous d'Allah ne sont que des alliés objectifs, des idiots utiles au sens où ils ont été instrumentalisés et même enrôlés comme mercenaires en Syrie et en Irak.
 
Il nous faut donc garder la tête froide et ne pas se prêter au jeu, un jeu malsain et dès le départ truqué. En mettant en avant un argument d'une grande simplicité (la thèse houellebecquienne en somme), l'argument machiavélique et machiavélien qu'il n'y aurait d'autre choix qu'entre l'Islamisme et l'Occident, on met en avant la vraie terreur, la terreur occidentale elle-même qui affirmait avec Thatcher « there is no alternative" ou qui dans un raccourci gigantesque ose dire que refuser la terreur islamiste, c'est aussi refuser Poutine !
 
 
Source:  http://metamag.fr/metamag-2556-LES-ATTENTATS---STRAT%C3%89GIE-DU-CHAOS--STRAT%C3%89GIE-DE-LA-TENSION-Strategie-islamiste-ou-strategie-mondialiste--.html

AL-QAIDA AU YEMEN MENACE LA FRANCE !

 

Attentats de Paris: Al-Qaïda au Yémen menace la France de nouvelles attaques

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 10/01/2015 à  07:21

Au lendemain des assauts simultanés à Dammartin-en-Goël et Porte de Vincennes dans lesquels les frères Kouachi et Amedy Coulibaly ont été tués, un responsable d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique a menacé la France de nouvelles attaques dans une vidéo diffusée vendredi. 

 
Attentats de Paris: Al-Qaïda au Yémen menace la France de nouvelles attaques

Dans une vidéo, Al-Qaïda au Yémen menace la France de nouvelles attaques après la tuerie contre Charlie Hebdo (photo d'illustration)

afp.com

Les frères Kouachi, auteurs présumés de l'attentat contre Charlie Hebdo, se réclamaient d'appartenir à Al-Qaïda au Yemen. Dans un message vidéo diffusé vendredi et révélé par un centre de surveillance américain des sites islamistes, Harith al-Nadhari, un responsable religieux de l'organisation terroriste Aqpa, menace les Français de nouvelles attaques sans pour autant revendiquer celles qui ont eu lieu ces derniers jours

Ils ne craignent pas la mort

"Vous ne serez pas en sécurité tant que vous combattrez Allah, Son messager et les croyants", selon une retranscription fournie par SITE. 

"Des soldats qui adorent Allah et Ses messagers sont venus parmi vous. Ils ne craignent pas la mort, ils cherchent le martyre au nom d'Allah", poursuit ce responsable, dans une référence implicite aux auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo, Chérif et Saïd Kouachi, qui a fait 12 morts. 

Entrainement Yémen

Chérif Kouachi, qui s'est dit missionné par Aqpa, et son frère, qui aurait suivi au Yémen un entraînement au maniement des armes avec Al-Qaïda, ont été abattus vendredi par les forces de l'ordre, après s'être retranchés dans une imprimerie au nord-est de Paris. 

Un proche des deux frères, Amedy Coulibaly, a été tué dans l'assaut d'un magasin cacher de la capitale où il retenait plusieurs personnes en otages. Il s'était revendiqué du groupe Etat islamique

 

Avec

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/attentats-de-paris-al-qaida-au-yemen-menace-la-france-de-nouvelles-attaques_1639304.html?PMSRC_CAMPAIGN=20150110081508_02_nl_lexpress_quotidienne_10550&xtor=EPR-181-[20150110081508_02_nl_lexpress_quotidienne_10550_000WTT]-20150110-[Voir_002PMOS]-[RB2D106H0014ZRZ8]-20150110072000#LtMhQCCOAOLGU2c6.99

 

Un responsable d'Al-Qaïda au Yémen menace la France de nouvelles attaques

 

Ce responsable d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) n'a cependant pas revendiqué les attaques de ces derniers jours.

Capture d'écran d'une vidéo de propagande d'Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique.Capture d'écran d'une vidéo de propagande d'Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique. (AL-MALAHEM MEDIA / AFP) Par Francetv info avec AFP

Mis à jour le 10/01/2015 | 00:46 , publié le 10/01/2015 | 00:21

Après les attaques de Paris, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa, aussi connu sous le nom d'Al-Qaïda au Yémen) menace la France. Dans une vidéo diffusée vendredi 9 janvier, un responsable religieux d'Aqpa, Harith al-Nadhari, s'adresse aux Français en ces termes: "vous ne serez pas en sécurité tant que vous combattrez Allah, son messager et les croyants", selon une retranscription fournie par le site de surveillance SITE.

"Ils ne craignent pas la mort"

Ce responsable d'Aqpa, dont se réclament les frères Kouachi, ne revendique cependant pas les attaques commises à Paris ces derniers jours. "Des soldats qui adorent Allah et ses messagers sont venus parmi vous. Ils ne craignent pas la mort, ils cherchent le martyr au nom d'Allah", dit-il simplement, dans une référence implicite aux auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo, Chérif et Saïd Kouachi, qui a fait 12 morts.

Chérif Kouachi, qui s'est dit missionné par Aqpa, et son frère, qui aurait suivi au Yémen un entraînement au maniement des armes avec Al-Qaïda, ont été abattus vendredi par les forces de l'ordre, après s'être retranchés dans une imprimerie au nord-est de Paris. 

Un proche, Amedy Coulibaly, a été tué dans l'assaut d'un magasin casher de la capitale où il retenait plusieurs personnes en otages. Il s'était, lui, revendiqué du groupe Etat islamique.

 

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-siege-de-charlie-hebdo/un-responsable-d-al-qaida-au-yemen-menace-la-france-de-nouvelles-attaques_793203.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20150110-[lestitres-coldroite/titre6]

 

 

 

2000 CHRÉTIENS MASSACRÉS PAR BOKO HARAM AU NIGÉRIA !

 

 
 

Nigéria : peut-être 2 000 chrétiens tués par Boko Haram dans l’attaque de 16 villages ?

Les atrocités qui viennent de se passer au Nigéria auront, vraisemblablement, moins de couverture médiatique en France, et ailleurs, que l’affaire de Charlie Hebdo. Les attaques contre la ville de Baga et environ 16 villages des rives du Lac Tchad au Nigéria. Des églises brûlées, des dizaines de milliers d’habitants fuyant dans la brousse et, peut-être, 2 000 chrétiens massacrés…

De nombreuses églises ont également été incendiées au cours de la dernière série d’attaques de Boko Haram dans la ville de Baga et dans les villages des alentours, dans l’État nigérian de Borno qui, selon certaines sources de presse, aurait provoqué jusqu’à 2 000 victimes.

« J’ai reçu un message de la Christian Association of Nigeria, l’association qui réunit les églises chrétiennes nigérianes, qui affirme que, dans la zone, Boko Haram a incendié plusieurs églises et provoqué de nombreuses victimes » déclare à l’Agence Fides le Père Patrick Tor Alumuku, directeur des Communications sociales de l’archidiocèse d’Abuja, la capitale fédérale du Nigéria. Baga est la localité du Lac Tchad, sise dans le nord du Nigéria dans laquelle, ces jours derniers, Boko Haram s’est emparé la base de la task force militaire multinationale chargée de la sécurité de la zone.

 

Au cours des attaques perpétrées ces deux derniers jours, selon les moyens de communication officiels nigérians, une centaine de personne a trouvé la mort. « Il faut cependant remarquer qu’en général, les moyens de communication nationaux tendent à minimiser le nombre des victimes afin de ne pas enflammer ultérieurement les esprits » précise le Père Tor Alumuku. Le nombre de 2 000 morts avancé par certains moyens de communication n’a cependant pas été confirmé. « Il faut tenir compte du fait que, cette semaine, s’est ouverte la campagne électorale en vue des élections présidentielles du mois de février. La situation est donc particulièrement délicate » déclare le prêtre. La population de la zone est en fuite face à l’avancée de Boko Haram.

« Lorsque les miliciens de Boko Haram arrivent dans une ville importante, ils ne font pas de distinctions entre chrétiens et musulmans et la population s’enfuit, quelque soit sa religion.

Boko Haram ne sépare les musulmans des chrétiens que dans les villages les plus petits » rappelle le Père Tor Alumuku. « Désormais, nous sommes face à une guerre de dimension régionale. A côté des combattants originaires du Nigéria, Boko Haram a été renforcée par des éléments djihadistes provenant de Libye et du Mali, d’où ils ont été chassés par l’intervention française. Leur objectif est la création d’un califat dans le nord du Nigéria » conclut le prêtre.

Sources : Agence Fides (9 janvier), L’Express (9 janvier)

09/01/2015

FAUT-IL S' ATTENDRE A DES ATTENTATS DE GRANDE AMPLEUR EN OCCIDENT ?

 

Un groupe en Syrie projette "des attentats de grande ampleur" en Occident

AFP Publié le vendredi 09 janvier 2015 à 05h37 - Mis à jour le vendredi 09 janvier 2015 à 05h39

Les services de renseignements européens sont sur le pied de guerre après de nouvelles menaces.

 

Le chef du MI5, le service de renseignement intérieur britannique, a déclaré jeudi qu'un groupe islamiste extrémiste se trouvant en Syrie projetait "des attentats de grande ampleur" en Occident.

Parlant à Londres au lendemain de l'attentat meurtrier commis à Paris contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo, qui a fait douze morts, Andrew Parker, directeur général du MI5, a évoqué le risque d'attaques qui pourraient être commises par des combattants appartenant à divers groupes et revenant de Syrie.

Bien que la menace la plus évidente soit celle de l'organisation Etat islamique (EI), des extrémistes appartenant à des groupes liés à Al-Qaïda constituent également un danger, a déclaré M. Parker.

"Nous sommes toujours confrontés à des complots plus complexes et plus ambitieux qui suivent l'approche, malheureusement bien établie aujourd'hui, d'Al-Qaïda et de ses imitateurs: des tentatives pour provoquer des pertes de vies massives, souvent en attaquant des moyens de transport ou des objectifs symboliques", a-t-il dit.

"Nous savons par exemple qu'un groupe de terroristes d'Al-Qaïda en Syrie projette des attentats de grande ampleur contre l'Occident", a déclaré M. Parker.

"Bien que nous et nos partenaires fassions notre maximum, nous savons que nous pouvons arrêter tout", a-t-il ajouté.

M. Parker a souhaité dans ce contexte que les services antiterroristes disposent de pouvoirs renforcés pour l'identification et la surveillance des suspects.

 

http://www.dhnet.be/actu/monde/un-groupe-en-syrie-projette-des-attentats-de-grande-ampleur-en-occident-54af5af43570b31140556310?email=j-m.lebraud@orange.fr