18/10/2014

POUR QUE CESSE LA POLÉMIQUE ? TRIBUNE LIBRE , POINT DE VUE !

C'est une polémique enfiévrée qu'ont provoquée ces jours-ci la sortie du dernier livre d'Eric Zemmour, "Le Suicide français", et les propos de ce journaliste sur les "juifs français" déportés.

 

Voici un texte que nous avons reçu du Pr Faurisson sur le chiffre des "juifs de France" déportés (attention: il y a "juifs français" et "juifs de France") dans un message du 17 octobre intitulé "Pour une histoire exacte de la déportation des juifs de France".

Nous communiquons ce texte à nos correspondants sous deux formes : à la fois en pièce jointe, plus présentable, et ci-dessous (pour les correspondants pressés), afin que nul n'en ignore ! ...à apprendre par coeur et à resservir dans les salons...
 
 
 
Robert FAURISSON 


17 octobre 2014
Combien de "juifs de France" (français, étrangers ou apatrides) ont-ils survécu à la guerre ? Les trois quarts ou les quatre cinquièmes ?
 
J¹ai autrefois constaté et décrit les erreurs commises par Serge Klarsfeld à la fois dans la première édition de son "Mémorial de la déportation des Juifs de France" (1978) et dans ses "Additifs", mais, pour commencer, je n¹ai jamais trouvé, preuves à l¹appui, combien de "juifs (français, étrangers ou apatrides) déportés de France" sont morts en déportation et, encore moins, combien d'entre ceux-ci sont morts de causes soit naturelles, soit autres.


    Le "Mur des noms" situé à l¹entrée du Mémorial de la Shoah à Paris, 17 rue Geoffroy-l¹Asnier dans le 4e arrondissement, comporte les noms de tous les juifs DÉPORTÉS, y compris ceux de survivants connus. Pour un "mémorial" ou "monument commémoratif", le procédé manque de probité et il est à craindre que beaucoup de visiteurs ne s¹imaginent qu¹il s¹agit là d¹une liste de morts ou de tués alors qu¹il n¹est question que de déportés.


    Dans "Vichy-Auschwitz (Le rôle de Vichy dans la solution finale de la question juive en France ­ 1943-1944)", Fayard, 415 p., S. Klarsfeld écrivait déjà en 1985, soit il y a près de trente ans : "Trois-quarts des Juifs de France survivaient en France à la Libération" (Introduction, p. 8).
Cette courte phrase doit être lue avec attention : l¹auteur n¹y mentionne pas TOUS les "survivants" juifs mais SEULEMENT ceux qui "survivaient en France".

A ces trois quarts de survivants il convient donc d¹ajouter les juifs qui, dans les années d¹après-guerre, n¹ont pas regagné la France (ne fût-ce que parce qu¹ils n¹étaient pas français ou qu¹ils avaient décidé de ne pas retourner dans le pays qui les avait déportés) ; ceux-là ont gagné soit des pays européens autres que la France, soit les Etats-Unis, le Canada ou l¹Argentine, soit d¹autres pays encore, soit surtout la Palestine qui allait prendre, en 1948, le nom d¹Etat juif ou d¹Etat d¹Israël.

 

Il est donc probable que, si l¹on tenait aussi compte de ces "survivants", "rescapés" ou "miraculés", on pourrait, corrigeant la phrase de S. Klarsfeld, écrire : "Quatre cinquièmes des juifs de France survivaient en France ET AILLEURS à la Libération".


    Le nombre des juifs qui vivaient en France en 1939 est généralement estimé à 330.000 et, à ce compte, les survivants juifs, juste après la guerre, auraient été au nombre d'environ 225.000 (dans l'hypothèse des trois quarts de survivants) ou d'environ 240.000 (dans l'hypothèse des quatre cinquièmes de survivants). Les morts (pour toutes sortes de raisons) et les disparus auraient alors été au nombre de 75.000 ou de 60.000. De telles conclusions excluraient que les Allemands aient pu observer une politique d'extermination systématique des juifs d'Europe mais encore faudrait-il prouver la justesse de ces chiffres.

CEUX QUI EN ONT LES MOYENS CRAIGNENT-ILS DE TROUVER LES CHIFFRES EXACTS ?


    Comme il m¹est déjà arrivé de le demander, comment se fait-il que, surtout avec les moyens techniques et informatiques dont nous disposons aujourd¹hui et avec le flot de milliards que rapporte le Shoa(h) Business, on ne possède toujours pas en 2014 une liste informatisée et nominale concernant tous les juifs recensés en France pendant l'Occupation avec mention pour la plupart, sinon pour tous, du sort de chacun d'entre eux, qu'ils aient été déportés ou non ? Jadis j'ai, en vain, mené de longues recherches sur le sujet au Centre de documentation juive contemporaine (CDJC).

Tout récemment j'ai pu interroger au téléphone une personne du CDJC qui m¹a donné l¹impression de bien connaître son affaire et qui m¹a répondu, en ce qui concerne les seuls déportés, qu¹en dépit d¹une nouvelle édition, en 2012, du "Mémorial Š" de S. Klarsfeld, il n¹existait pas encore d¹ "étude majeure" sur le sujet et qu¹on était à présent "encore dans le flou", ce qui n¹empêche pas les auteurs qui s¹expriment sur le site Internet du Mémorial (www.memorialdelashoah.org <http://www.memorialdelashoah.org>) d¹écrire que, sur les "76.000 juifs" déportés, "quelque 2.500 personnes seulement ont
survécu à leur déportation".


    Enfin, pour en revenir au titre de l¹ouvrage publié par S. Klarsfeld en 1985 et que j¹ai mentionné plus haut, je rappelle une fois de plus que "la solution finale" n¹est que la forme raccourcie d¹une expression désignant la recherche de ce qui s¹appelait en réalité "une solution finale territoriale de la question juive" <http://robertfaurisson.blogspot.it/2012/01/la-solution-finale-de-la-question-juive.html> » (eine territoriale Endlösung der Judenfrage).


Nationaux-socialistes et sionistes aspiraient à une telle solution mais, pour les premiers, à partir d¹un certain moment, il a été exclu que le territoire en question fût celui de la Palestine, et cela à cause du "noble et vaillant peuple arabe" auquel on ne pouvait décemment pas infliger pareille infamie (voyez mon article du 28 juin 2008, "Heinrich Himmler rend compte de son entretien du 15 janvier 1945 avec Jean Marie Musy au sujet des juifs"   <http://robertfaurisson.blogspot.it/2008/06/heinrich-himmler-rend-compte-de-son.html>).


    Près de soixante-dix ans après la fin de la guerre, il serait grand temps de revenir à la réalité des faits et des chiffres. On l¹a plus ou moins fait pour beaucoup de prétendues "chambres à gaz nazies", pour le prétendu "savon juif", pour les prétendues "peaux humaines tannées", pour les prétendues "têtes réduites", pour "la sotte histoire de Wannsee", pour le prétendu "massacre, par les Allemands, de milliers d¹officiers polonais à Katyn (et deux autres lieux)", pour les prétendus "75.000 fusillés du Parti communiste français", pour les prétendus "4.000.000 de morts d¹Auschwitz" et pour cent autres calembredaines hitchcockiennes ou staliniennes.

L¹Histoire devra recouvrer ses droits, tous ses droits aux dépens, s¹il le faut, de ce qu¹on appelle complaisamment "la Mémoire". Ce sera contrariant pour les faux témoins, les menteurs, les faussaires, les marchands du Shoa(h) Business, pour les exploiteurs de la haine éternelle et pour les perpétuels fauteurs de guerre.


    Mais ce sera aussi un peu de répit, ­ enfin ! ­ pour les honnêtes gens épris d¹exactitude et pour les coeurs pacifiques.


    L¹époque s¹y prête : de nos jours, les historiens de "la destruction des juifs d'Europe" font de moins en moins de place à la magique chambre à gaz nazie, une "arme du crime" jamais examinée ni même vue, jamais représentée techniquement.

Récemment, les découvertes sensationnelles, faites par des Israéliens, quant à des "vestiges de chambres à gaz nazies" dans le camp de transit de Sobibor ont vite éclaté comme bulles au soleil ou comme, à Paris, la pièce de théâtre de Bernard-Henri Lévy.

Quant aux mises en scènes du Père Patrick Desbois avec sa "Shoah par balles", ses 800 charniers et ses 1.500.000 juifs fusillés mais avec zéro, exactement zéro cadavre exhumé et expertisé, elle disparaît de nos écrans et devrait finir dans les poubelles
de l¹histoire.

 

Certes la rengaine de la Mémoire et son tam-tam continueront mais le charme est brisé.

 

Les jeunes générations ne marchent pas.
 
    Et le meilleur d¹Internet aidera à faire le ménage dans les Ecuries d¹Augias.
 
 
Merci Jacques O.

L' ÉTAT ISLAMIQUE ET SES AVIONS DE COMBAT ???

Ce que l'on sait des avions de combat de l'Etat islamique

Il s'agit "vraisemblablement d'appareils de type MIG 21 et MIG 23", selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Capture d'&eacute;cran d'une vid&eacute;o du groupe Etat islamique montrant un pr&eacute;tendu avion de chasse sur la base d'Al-Jarrah, pr&egrave;s d'Alep (Syrie). Capture d'écran d'une vidéo du groupe Etat islamique montrant un prétendu avion de chasse sur la base d'Al-Jarrah, près d'Alep (Syrie). (GROUPE ETAT ISLAMIQUE / REUTERS) Par Francetv info

Mis à jour le 17/10/2014 | 19:00 , publié le 17/10/2014 | 18:43

 

Représentent-ils une véritable menace ou ne sont-ils qu'une simple prise de guerre sans conséquence ? Le groupe Etat islamique (EI) a fait voler trois avions de combat, assure l'Observatoire syrien des droits de l'homme, vendredi 17 octobre. Francetv info détaille ce que l'on sait de ces appareils.

De quel type d'avions s'agit-il ?

Les trois engins sont "vraisemblablement de type MIG 21 et MIG 23", assure l'ONG. Il s'agit appareils de combat de fabrication soviétique, conçus dans les années 1960-1970. Voici des images diffusées par les jihadistes, montrant les prétendus avions de combat.

 

(GROUPE ETAT ISLAMIQUE / REUTERS)

Les MIG 21 et MIG 23 ont depuis été produits respectivement à 11 000 et 4 000 exemplaires dans le monde. Le Huffington Post précise qu'ils sont "très répandus" et qu'ils "ont été (ou sont encore) utilisés par les armées des pays de l'Est (Russie, Ukraine, Pologne, etc.), en Algérie, à Cuba, en Inde, mais aussi en Irak et en Syrie."

Comment les jihadistes ont-ils mis la main sur ces engins ?

L'Observatoire syrien des droits de l'homme explique que "ces appareils ont été pris sur les aéroports militaires syriens désormais sous le contrôle de l'EI dans les provinces d'Alep et de Raqqa". Les jihadistes ont récemment conquis trois aéroports du régime de Bachar Al-Assad.

Ces appareils sont-ils opérationnels ?

Une chose est sûre : les avions volent. Des témoins affirment à l'Observatoire syrien des droits de l'homme avoir vu les appareils voler à basse altitude pour ne pas être repérés par les radars. Ils décollent de l'aéroport Al-Jarrah, dans la province d'Alep, au nord de la Syrie.

Les sessions d'entraînement des pilotes seraient supervisées par des officiers de l'ex-armée irakienne de Saddam Hussein, dont de nombreux cadres sunnites ont rejoint les rangs de l'organisation jihadiste.

Faut-il s'inquiéter ?

Tout porte à croire que les trois avions de l'EI ne feraient pas le poids face aux dizaines d'avions dernier cri de la coalition. Les MIG-21 et 23 ont près de cinquante ans.

En plus d'être vieux, ils sont sûrement dans un état médiocre. "L'entretien des MIG-21 n'est pas toujours satisfaisant en raison du manque de pièces de rechanges venus de Russie", expliquait un expert à La Tribune, en 2012. Ce n'est pas un hasard si l'Inde a voulu se séparer de ses MIG. "Au cours de ces dernières années, tous les MIG-23 ont été retirés de la flotte en raison de problèmes de fiabilité et de sécurité", ajoutait cet expert.

Par ailleurs, nous ignorons si les trois avions des jihadistes sont armés. Malgré son large réseau d'informateurs à travers la Syrie, l'Observatoire syrien des droits de l'homme n'est pas en mesure de vérifier si les appareils de l'EI sont équipés de missiles utilisables dans des attaques aériennes.

Mais en août, après l'attaque de la base militaire aérienne de Tabqa, qui appartenait au régime de Damas, un compte Twitter affilié à l’EI a diffusé une vidéo montrant des missiles à têtes chercheuses, rappellent Les Echos.

 

 

Source:   http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/offensive-jihadiste-en-irak/ce-que-l-on-sait-des-avions-de-combat-de-l-etat-islamique_722341.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20141018-[lestitres-coldroite/titre7]

LE DRIAN À SAINTE-ANNE D'AURAY MET LES BRETONS ENCOLÈRE !

 

Published On: Fri, Oct 17th, 2014

14/18 : Jean-Yves Le Drian fait interdire le drapeau breton à Sainte-Anne d’Auray

 

grande-guerre-jean-yves-le-drian-la-ceremonie

On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels

Anatole France, socialiste

BREIZATAO – NEVEZNTIOU (17/10/2014) C’est sur les centaines de milliers de cadavres bretons que Jean-Yves Le Drian est venu vendre la boucherie de 1914-1918 à notre peuple, à Sainte-Anne d’Auray. Mystification historique que celle d’une guerre populaire quand, en réalité, le petit peuple catholique et bretonnant se fit casser la gueule sur l’autel de la ploutocratie française.

Le Drian a vanté le déploiemant infâme de drapeaux républicains tandis qu’il a fait interdire la présence de drapeaux bretons.

Le Drian légitime le carnage breton sur l’autel de la ploutocratie française

Nos lecteurs pourront lire notre article sur le martyr des régiments bretons à Verdun, photos, cartes et vidéos à l’appui.

Le Drian a d’une part vendu le mythe du carnage de 14-18 comme “ciment de l’union de la nation bretonne à l’Hexagone”, alors que, précisément, elle fut l’inverse, le divorce définitif, quoique lent et diffus, des deux ensembles.

En 1940, les Bretons brilleront par leur refus de se battre face aux armées allemandes, au grand dam du commandement français.

C’est sur ces mêmes ruines de 1918 que naîtra BREIZ ATAO en 1919 et la tentative, ratée de peu, d’indépendance bretonne en 1940 avec l’aide de l’allié allemand par des nationalistes bretons.

Rappelons enfin qu’au lendemain du massacre de centaines de milliers de Bretons, l’Etat Français opposa une fin de non-recevoir brutale à la demande d’enseignement de la langue bretonne.

 

Une présence purement électoraliste en amont des régionales

Le Drian, ultime abjection, a voulu faire voter socialiste et français les morts de Verdun, de Maissin et du Chemin des Dames, dans le cadre des futures régionales.

Alors pour se déniaiser sur les causes réelles de la Première Guerre Mondiale, guerre impérialiste s’il en est, on visionnera en fin d’article le documentaire intitulé fort à propos : “On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels”.

Que le socialisme ait sombré si totalement dans le chauvinisme impérialiste le plus abscons, et que cette propagande soit servie par le harki Le Drian, achèvera de convaincre nos lecteurs de l’urgence du séparatisme.

“On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels”

Pour avoir une juste idée de pourquoi sont morts nos centaines de milliers de compatriotes, nous vous invitons à regarder ce documentaire.

Nos jeunes paysans ont été massacrés pour les gras culs fortunés parisiens de la banque et du cosmopolitisme.

Alors, à chaque monument au mort où figure la saloperie “Morts pour la France”, on rectifiera : “Assassinés par la bourgeoisie française”.

About the Author

SOLIDARITÉ TRANSATLANTIQUE: RUSSIE / UE !

Samedi 18 octobre 2014
Solidarité transatlantique : une connivence dans le chantage. Les différences entre La Russie et l’UE

 

 

 

Qui chante ? Qui danse ?

lu sur wikistrike

 

Le 1er octobre, , le président de la commission européenne a fait parvenir une lettre au président  Vladimir Poutine. Son contenu montre une fois encore que Bruxelles persévère dans l’utilisation du langage des ultimatums dans sa communication avec la Russie.

L’ se met en danger en refusant de voir que l’ viole constamment ses engagements.

 

L’Union européenne va retarder la mise en place de l’accord de libre-échange approfondi et exhaustif avec l’Ukraine sous l’égide de l’accord d’association jusqu’à janvier 2016 selon un communiqué de presse publié sur le site web du conseil de l’Union européenne. Les modifications proposées par la Russie en vue de protéger son marché ont été ignorées. En fait, le document a été ratifié par les deux parties dans sa forme originale.

Aujourd’hui, le dirigeant de la commission européenne écrit que, « J’utilise néanmoins cette opportunité pour souligner que l’accord d’association reste un accord bilatéral et que dans le respect de la loi internationale, toute adaptation le concernant ne peut être faite qu’à la demande de l’un des signataires et avec l’accord de l’autre selon les mécanismes prévus dans le texte et les procédures respectives internes des parties ». 

 En conséquence, la substance de l’accord conclu précédemment sur le retard de l’agrément est déformée et vidée de son sens. Plutôt que de soutenir la possibilité de nouer des discussions constructives, José Barroso a exprimé «  de sérieuses préoccupations quant à l’adoption récente d’un décret par le gouvernement russe qui propose de nouvelles barrières commerciales entre la Russie et l’Ukraine ».


Le 19 septembre, le gouvernement russe a établi une directive concernant les régulations douanières et tarifaires au regard des marchandises issues originellement d’Ukraine qui serait appliquée dans l’hypothèse ou  mettrait en œuvre les dispositions économiques de l’accord d’association avant janvier 2016.

Inquiète quant aux potentielles étapes destinées à protéger le marché russe, l’ ignore de façon persistante les positions de l’Ukraine. Pendant ce temps, le président ukrainien Petro  a déclaré que l’accord d’association de l’UE avec Kiev prendrait totalement effet en novembre en dépit d’un accord entre Moscou, Bruxelles et Kiev destiné à retarder sa mise en œuvre jusqu’en janvier 2016.

Les dirigeants de la commission européenne préfèrent également fermer les yeux sur le fait que l’Ukraine a mené les négociations sur le gaz vers une impasse. La prochaine négociation était prévue le 3 octobre. Au lieu de demander instamment à l’Ukraine de respecter les accords préalablement négociés, l’Union européenne exige que la Russie reprenne ses livraisons de gaz à l’Ukraine. Comme Mr Barroso le confirme, « c’est un point clef pour que la reprise de la fourniture d’énergie aux citoyens de l’Ukraine soit assurée et que l’exécution de toutes les obligations contractuelles avec les clients dans l’UE soient garanties ». 

 Néanmoins, la Russie n’a jamais refusé d’honorer ses engagements La balle est dans le camp de l’Ukraine : la seule raison qui pénaliserait la fourniture de gaz se résume au refus de l’Ukraine de payer pour le gaz déjà fourni. Ceci met en péril un futur transit vers l’Europe.

Olga SHEDROVA

Traduction française Hélichryse pour Réseau International

Source http://m.strategic-culture.org/news/2014/10/06/transatlantic-solidarity-connivance-at-blackmail-differences-between-russia-and-eu.html

http://www.wikistrike.com/2014/10/solidarite-transatlantique-une-connivence-dans-le-chantage-les-differences-entre-la-russie-et-l-ue.html

LA TURQUIE D' ERDOGAN, ALLIÉE DE L' EUROPE ??? TRIBUNE LIBRE !

Samedi 18 octobre 2014

Par Ivan Rioufol sur MA FRANCE




















 

lu sur : http://by-jipp.blogspot.fr/2014/10/la-turquie-derdogan-faux-allie-de.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/ojiPR+(Ma+France)

 

 

+ 1
+ 0
 

Selon le journal Milliyet, les miliciens de l'État islamique (EI), organisation terroriste, ont pénétré dans le territoire de la Turquie de la ville syrienne de Kobani, où des combats ont lieu entre les terroristes et l'aile syrienne du Parti (PKK) des travailleurs du Kurdistan.

En particulier, deux miliciens d'EI ont été observés dans une zone minée de la frontière turco-syrienne.

C'est la première fois que ces miliciens traversent ouvertement la frontière turque.

A ce jour, il n'y a aucun rapport concernant la réponse de l'armée turque à cet incident.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ET AUSSI

 

Ecrit le 17 oct 2014 à 13:58 par Eric Martin dans Nos brèves

 

 

Eric Zemmour : « Erdogan est un islamiste qui lui aussi rêve de restaurer le Califat islamique »

 

LES ÉTATS-UNIS DERRIÈRE LE DÉSORDRE MONDIAL ???

Samedi 18 octobre 2014
Les États-Unis admettent avoir financé les manifestations étudiantes à Hong Kong


Dollar and go
Les États-Unis admettent avoir financé les manifestations étudiantes à Hong Kong

 

Au même titre que les États-Unis avaient admis (peu de temps après que le chaos du printemps arabe avait commencé à se propager au Moyen-Orient) qu'ils avaient, plusieurs années à l'avance, entièrement financé, entraîné et équipé les deux meneurs du mouvement [1], ainsi que lourdement armé les terroristes, il est maintenant admis que le Département d'État américain est derrière les manifestations de Hong Kong Occupy Central [2], à travers une myriade d'organisations et d'ONG.




Ainsi le Washington Post révèle, dans un article intitulé Hong Kong en feu, même si la Chine resserre les vis sur la société civile [3], que :

« Échaudées par plusieurs autres manifestations pendant l'année, les autorités chinoises avaient progressivement durci les contrôles sur les organisations civiques agissant sur le continent et qui étaient soupçonnées d'être le bras de puissances étrangères.

Selon les experts, ces contrôles visent à protéger la Chine d'idées Occidentales subversives telles que la démocratie et la liberté d'expression, ainsi que plus précisément de l'influence de groupuscules américains qui tentent peut-être de promouvoir ces valeurs en Chine.




De tels contrôles existaient depuis longtemps, mais ils ont été renforcés sous le président Xi Jinping, en particulier après le renversement du président ukrainien Viktor Ianoukovitch après les manifestations qui avaient duré des mois à Kiev et qui avaient été perçues en Chine comme explicitement soutenues par l'Occident. »



Le Washington Post rapporte également que :

« Sous couvert d'anonymat, un expert en politique étrangère a déclaré que M. Poutine avait appelé Xi pour partager son inquiétude au sujet du rôle joué par l'Occident en Ukraine. Selon des membres de la société civile, ces préoccupations semblent avoir filtré, et faire désormais partie des conversations tenues autour d'une tasse de thé dans toute la Chine :

« Ils sont très préoccupés par ces 'Révolutions de Couleur', ils sont très préoccupés par ce qui se passe en Ukraine », déclarait le directeur d'une ONG internationale, dont l'organisation est en partie financé par la


[...]

Le simple concept que les États-Unis sont en train d'œuvrer à la promotion de la démocratie peut sembler scandaleux, si l'on considère que les États-Unis sont /

impliqués dans un scandale mondial de surveillance, d'invasion dans la vie privée ;

coupables de persécutions sur la planète entière (guerre après guerre et chacune plus impopulaire que l'autre) contre la volonté même de leur propre peuple, et en utilisant des mensonges avérés ;

coupables de brutalités et de violences sur leurs propres citoyens, jusque dans leur propre foyer, par exemple à Ferguson dans le Missouri.

En comparaison, les actions de la police chinoise contre les manifestants font pâle figure. Promouvoir la démocratie, c'est une façon de tout simplement cacher un programme d'expansion hégémonique, bien au-delà de ses propres frontières, au détriment des nations souveraines qui sont les cibles de ce programme, y compris au détriment des Américains eux-mêmes.

En 2011, dans un article intitulé Des groupuscules américains ont contribué à faire grandir les soulèvements arabes[6], le New York Times avait porté à l'attention du public des révélations similaires, quand il avait couvert l'ingérence des États-Unis dans ce qui a été appelé le printemps arabe.

Traduit par Alex pour vineyardsaker.fr

Source : US Now Admits it is Funding « Occupy Central » in Hong Kong(landdestroyer.blogspot.ca, anglais, 01-10-2014)





Notes

[1] 2011 - Year of the Dupe. A timeline & history : One year into the engineered « Arab Spring, » one step closer to global hegemony (landdestroyer.blogspot.fr, anglais,         24-12-2011)

[2] Hong Kong's « Occupy Central » is US-backed Sedition (journal-neo.org, anglais, 01-10-2014)

[3] Hong Kong erupts even as China tightens screws on civil society(washingtonpost.com, anglais, 30-09-2014)

[4] NED & Freedom House are run by Warmongering Imperialists(landdestroyer.blogspot.fr, anglais, 15-05-2013)

[5] mpire's Double Edged Sword : Global Military + NGOs(landdestroyer.blogspot.fr, anglais, 18-02-2012)

[6] U.S. Groups Helped Nurture Arab Uprisings (nytimes.com, anglais, 14-04-2011)

[7] The Arab Spring : 'A Virus That Will Attack Moscow and Beijing'(theatlantic.com, anglais, 19-11-2011)

[8] Naming Names : Your Real Government - When dark deeds unfold, point the finger in this direction (landdestroyer.blogspot.fr, anglais)

[9] US Openly Approves Hong Kong Chaos it Created (landdestroyer.blogspot.fr, anglais, 30-09-2014)

Via : Vineyardsaker

Ça se réchauffe

 

   Source    http://www.citoyens-et-francais.fr/article-les-etats-unis-admettent-avoir-finance-les-manifestations-etudiantes-a-hong-kong-124786708.html

17/10/2014

CONTRE LA MOSQUÉE TURQUE ET SON MINARÊT À QUIMPER !

A l'appel du Collectif Quimper Résistance, le Parti de la France participera au grand rassemblement contre la colonisation migratoire de QUIMPER, de la France et de l'Europe organisé le Samedi 25 Octobre  à 10h 30  Place de la  Résistance à QUIMPER dans le Finistére.

Marie-Anne Haas Déléguée du PdF / Finistère, prendra la parole afin de dénoncer la submersion migratoire et la substitution de notre peuple méthodiquement manigancées par nos gouvernants depuis des décennies.


Contre L'islamisation de la Bretagne,de la France et de l'Europe menacées tant par les forces mondialistes que par des peuples conquérants et fanatisés par une religion étrangère à notre civilisation.

Tous les militants, adhérents et sympathisants du Parti de la France sont invités à participer à ce rassemblement unitaire contre l'immigration-invasion-Islamisation !

 

NOTONS LA PRÉSENCE DE PLUSIEURS ASSOCIATIONS/

Quimper Résistance, Adsav, Agir et Réagir, Résistance Républicaine !

 

 

 

 

Adhérez !

 

bulletin_adhesion.pdf bulletin_adhesion.pdf  (268.01 Ko)

Nous comptons sur votre soutien afin de poursuivre notre nécessaire combat pour la sauvegarde de notre Identité et de nos valeurs de civilisation.
 
 Le Parti de la France est la seule formation politique a mener ce combat, sans compromission ni reniement.
 
Mais sans ses adhérents, il n’est rien.
 
Votre adhésion peut se faire:
 
• par chèque, à l'ordre du Parti de la France, en remplissant le bulletin d'adhésion et en envoyant le tout au siège du PDF :  6 allée des Templiers, 78 860 Saint-Nom-la-Bretèche

Adhérez !
 
• ou par paiements sécurisé en ligne via PayPal :

Tarif Adhésion
 


• Vous pouvez également faire un don régulier au Parti de la France, afin de soutenir ses campagnes électorales :

 
 



Chaque don ou adhésion ouvre la possibilité d’une réduction fiscale de 66 % dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.
 
Ainsi, un don de 100 euros ne vous coûte réellement que 34 euros.
 
Dès réception de votre don, nous vous enverrons un reçu à joindre à votre déclaration d’impôts. 
 

Merci pour votre soutien et votre fidélité à notre combat.

 

PDF JM.jpg

MALI:LA DÉROUTE ! L' ONU ENCORE INCOMPÉTENTE .....

Vendredi 17 octobre 2014

Nous assistons à des mouvements stratégiques de recul qui se transforment en déroute.

Un dernier relent de discipline empêche les Casques Bleus de courir très vite dans leur fuite.

Le ministre malien des affaires étrangères Abdoulaye Diop crie au secours et demande de toute urgence le renforcement des capacités de la MINUSMA.

Des affrontements ont lieu partout : Tessalit (Nord), Aguelhok – Kidal (Nord), Menaka (Nord-Est), Ntilit (Nord-Centre), Aderamkoubane (Nord-Est). Tous des noms de villages qui sonnent bien….. le glas.


Les rebelles-terroristes sont un mélange d’hommes du MNLA (Touaregs), de djihadistes et de narcotrafiquants surarmés par les stocks de Lybie.

Depuis début octobre, neuf nigériens et un sénégalais ont été tués dans les embuscades dans cette région.

Mais il semble qu’au total 31 Casques Bleus aient été tués et 91 blessés.

 C’est un bilan plutôt étonnant pour un pays qui avait été déclaré « pacifié » par la communauté internationale.

Les soldats nigériens et sénégalais font, avec des militaires d’autres pays, partie de la MINUSMA. Il s’agit encore d’une organisation onusienne qui va échouer lamentablement, comme la plupart des projets de l’ONU.

Tenez-vous bien, il s’agit pourtant de la « Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali ». Pour compléter l’information, 29 pays (nombre instable) ont détaché un total d’environ 9.000 militaires (Ils pourraient compléter jusqu’à 11.000 personnes – Certains pays ont une participation purement symbolique).

 Les soldats français de l’opération Serval, n’ont plus été comptabilisés.

En effet « Serval » a changé de nom en « Barkhane » pour mieux couvrir d’autres opérations dans des pays proches.

Nous pouvons dire que la MINUSMA est déjà un flop. Comme l’indique sa signification, elle est parfaitement intégrée pour se faire massacrer de manière systématique et elle est certainement multidimensionnelle dans les variétés des pièges tendus par les rebelles.

En ce qui concerne les réfugiés (chiffres fluctuants), il fuient où ils peuvent : 61.000 en Mauritanie, 46.000 au Burkina-Faso, 37.000 au Niger, sans compter les 133.000 maliens, personnes déplacées, ceux qui dérivent d’un village à l’autre, tentant de trouver une maigre pitance, un peu d’eau croupie et une cahute pour essayer de dormir… tous les sens en éveil.

C’est ce que l’ONU appelle « La stabilisation au Mali ».

Nous n’allons plus parler des soldats maliens, qui n’ont jamais eu d’entraînement sérieux et donc n’y peuvent rien.


Penchons-nous sur la MINUSMA commandée par Hervé Ladsous. Qui est Hervé Ladsous ? Ban Ki-moon a nommé Hervé Ladsous, diplomate français au poste de secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l’ONU en 2011.

Et c’est donc cet homme qui tient les rênes de la MINUSMA.

Etre nommé par Ban-Ki Moon n’est malheureusement pas une référence. Le sieur Ladsous a admis que la MINUSMA n’avait pas assez de moyens pour faire face aux attaques des groupes armé : roquettes, obus de mortiers, attentats suicides.

S’attendait-il à aller au bal pour danser le menuet ?

Et le voilà confronté à la dure réalité de la guerre. Ne lui avait-on pas dit qu’il y avait de très méchants, sans foi ni loi, en face ?

Pourquoi le Commandement Militaire Français a demandé à une force de l’ONU, de réaliser le nettoyage final du Mali ?

Celle-ci, par définition est incapable de distinguer entre un théâtre d’opération militaire et un bal populaire.

Nous avons vu l’ONU à l’œuvre en d’autres temps et d’autres lieux.

Capable de tuer des innocents sans défense et d’abandonner leur poste quand il s’agit de combattre.

Quelle erreur de confier à l’ONU le sort des populations qui se font massacrer par des terroristes sans pitié.

Cette organisation a des fonctionnaires incapables de gérer ce type de conflit.

Tout le Sahel est en train de repasser sous la domination de différents Califes!

Nous Européens, nous nous en mordrons les doigts dans un avenir proche !

JACQUES D’EVILLE

http://www.lepeuple.be/cela-barde-au-mali-lonu-incompetente/23020

RAPPEL : LE DROIT DE RÉPONSE D' ÉRIC ZEMMOUR .....



 
 Le Parisien du 9 mai 2014.


 Le CRAN appelle RTL à"exclure de son antenne Eric Zemmour après sa chronique de mardi 06/05/2014, qui a déplu à certain (il a dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas !!!).


 De plus ce qu'il a dit est juste :


" Seules les sociétés homogènes comme le Japon, ayant refusé de longues dates l'immigration de masse,échappent à cette violence de rue".
" Privée de ses frontières, la France renoue dans les villes, mais aussi dans les campagnes, avec les grandes razzias, les pillages d'autrefois, les grandes invasion d'après la chute de Rome sont désormais remplacées par des bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d'Africains  qui dévalisent, violentent dépouillent et pillent.
      E.Z 
 
  DROIT DE RÉPONSE D'ÉRIC ZEMMOUR, SUITE A SA CONDAMNATION.

"J'aurais, selon les magistrats, dépassé les  limites autorisées du droit à la liberté d'expression. Je crois savoir ce qu'est la liberté d'expression, a poursuivi le journaliste, citant : Montaigne, Voltaire et Zola.Mais je ne sais pas ce que sont les limites de la liberté d'expression à l'heure actuelle en FRANCE ;où se situent elles ?

Qui les détermine ? Comment et au nom de quoi les fixe-t-on ? Comme il vaut mieux parfois une poignée de chiffres plutôt que de longs discours, tout ce qui suit est vrai,mais à vous de juger !!!

ALLEMAGNE

- Plus de la moitié des actes violents des moins de 21 ans sont commis par des Arabes.Nous ne pouvons pas nous taire dit Angela Merkel, Chancelière allemande.

NORVÈGE

- 100% des viols qui ont donné lieu à une plainte en 2008 à Oslo l’ont été par des immigrés « non occidentaux », en majorité musulmans et africains noirs.

 «Ils viennent de pays qui ont un regard sur la femme totalement différent de celui qui règne en Norvège". Ces viols s'accompagnent d'une violence très importante. (statistiques de la police.). *Peut-être faut-il chercher là un des motifs de la tuerie ?

SUISSE

- Plus de 96% des détenus sont des étrangers, en grande majorité musulmans (statistiques fédérales Suisses).

ESPAGNE

- 89% des détenus sont musulmans.

ITALIE

- les chiffres et les faits sont incontestables, nous avons aujourd'hui en Italie plus de 55 000 détenus parmi lesquels plus de 52 000 étrangers, arabes et africains noirs.

65 % d'entre eux sont mis en examens, mais seuls 35 % sont condamnés." Il faut donc accroître la mise en œuvre des mesures d'expulsion pour les étrangers condamnés à des peines inférieures à deux ans» (Syndicat autonome de la police pénitentiaire).

FRANCE

- 88% des détenus sont de religion musulmane. Rappelons que pour avoir osé dire que la majorité des trafiquants est noire ou arabe, une réalité connue de tous, Eric Zemmour, journaliste, s'est fait condamner pénalement.

La FRANCE, ce beau pays d'accueil où les Français n'ont même plus le droit de dire de tristes vérités qui dérangent le gouvernement actuel ..... !!!

 

Merci Jean-Claude G.