16/04/2014

L' IMMIGRATION RUINE LA FRANCE !

Mercredi 16 avril 2014

Monographie 25 Contribuables Associés - Ce que nous coûte l'imimigration irrégulière - JP Gourévitch

Publication de la 25ème monographie réalisée par Jean-Paul Gourévitch, expert international en sciences humaines, spécialiste de l’Afrique et des migrations

Jean-Paul Gourévitch, consultant international, spécialiste de l’Afrique et des migrations, complète ses trois monographies précédentes rédigées pour Contribuables Associés par une analyse de ce que coûte à l’État l’immigration irrégulière, un sujet jusqu’ici tabou.

La France compte en métropole environ 550 000 immigrés clandestins (plus 131 500 en Outre-mer) qui occasionnent à l’État un déficit de près de 4,6 milliards d’euros : 5 666 millions de dépenses, 1 077 millions de recettes provenant essentiellement des impôts, taxes et amendes. 

Les postes de dépenses les plus importants sont les soins de santé (662 millions, dont 630 pour l’aide médicale d’État), les coûts des retours et reconduites (788 millions), le travail illégal et l’emploi d’étrangers sans titre (1 745 millions), les coûts liés à l’économie informelle (1 562 millions).

L’immigration irrégulière est proportionnellement plus coûteuse pour l’Etat que l’immigration légale. 4,6 milliards d’euros, c’est plus de 15% du déficit annuel généré par l’ensemble (7,8 millions de personnes) de la population d’origine étrangère que Gourévitch a estimé, en 2010, à 30,4 milliards.

C’est aussi un très mauvais rapport recettes/dépenses puisqu’il s’établit à 19% alors que, pour l’ensemble de l’immigration, il était de 61,7%.

 La France est le pays européen le plus attractif pour les migrants irréguliers et le plus généreux à leur égard en matière de santé, d’éducation, de soutien social et de retours volontaires.

Une reconduite sur cinq prononcées est réellement effectuée alors que garder les migrants irréguliers coûte 6 fois plus cher que les faire partir.

Une politique européenne commune à l’égard des migrants irréguliers ferait économiser à la France près d’un milliard d’euros par an.

À méditer, en ces temps de crise…

 

 


A lire sur le même sujet :

 

Articles de Contribuables Associés sur le coût de l’immigration

L' UNION EUROPÉENNE SIMILAIRE A L' URSS ?

Vladimir Boukovski est écrivain, ancien dissident soviétique et prisonnier politique.

Boukovski a passé 12 ans dans les geôles de l'URSS.

Il expose sa vision de l'Union Européenne et ses similitudes avec l'URSS.


LES DESSOUS DU SYNDICALISME ?

"Du gauchisme au patriotisme".
Itinéraire de Fabien Engelmann, un ouvrier devenu maire d'Hayange

 Fabien Engelmann, ex-syndicaliste de la CGT devenu en mars 2014 maire (Moselle) sous l'étiquette Front National, dénonce "l'idéologie mahométane", "sectaire" et "en totale contradiction avec notre Constitution" dans son autobiographie, "Du gauchisme au patriotisme", publié aux éditions Riposte Laïque.

Dans son livre, l'homme de 34 ans retrace son parcours de Lutte Ouvrière au NPA, en passant par la CGT avant de devenir membre du Front National - adhésion qui provoquera son exclusion de la "démocratique" CGT - puis maire d'Hayange.

Au fil du livre, l'auteur, désormais membre du bureau politique du Front National, s'en prend aux fanatiques musulmans et à leur influence qui s'étend en France et n'hésite d'ailleurs pas à faire le lien avec l'immigration et les immigrés dont "trop viennent bien souvent pour profiter des aides sociales sans travailler et pour imposer une idéologie religieuse d'un autre temps."

Ce livre est le regard sans concession d'un jeune homme libre de 34 ans, patriote, attaché à son pays et à ses racines ouvrières, révolté par le fait de le voir chaque jour disparaitre un peu plus, emporté par la crise sociale, économique, identitaire qui parcourt le pays à toute vitesse.

Ce livre est à posséder, car il est un témoignage vivant de l'espoir que portent encore de nombreuses Françaises et de nombreux Français de voir le pays se relever dans les années à venir. 

Une claque en plein visage des biens pensants !

Pour commander : 

Par chèque de 18 euros à l’ordre de Riposte Laïque (référence : "emailing engelmann" à indiquer), BP 10001, 78570 Chanteloup

15/04/2014

L' OTAN AGRESSE LA RUSSIE ! UN GÉNÉRAL PARLE ....

L’OTAN agresse la Russie. Un général français témoigne

L’OTAN agresse la Russie. Un général français témoigne
17:10 15/04/2014
 
Interview avec le général de l’armée française Jean du Verdier
 


 

 

La France agresse joyeusement la Russie ensemble avec l’OTAN.

La mission de cette structure militaire a connu une évolution depuis l’époque soviétique.

La Voix de la Russie a demandé au général de l’armée française Jean du Verdier de donner son analyse de l’histoire de l’OTAN qui vient de fêter son 65ième anniversaire.

Général Jean du Verdier: A l’origine l’OTAN a été créée comme un organisme militaire pour faire face à la menace soviétique.

Nous avions très peur à l’époque d’une attaque de l’armée soviétique. Il y avait une phrase qui courait à l’époque un peu partout : « Les chars soviétiques sont à une étape de Tour de France de Strasbourg ! » A cette époque-là on a accepté l’aide des Américains et il y a eu un accord passé à Lisbonne : les Américains ont donné à l’époque 600 Millions de dollars pour équiper l’armée française…

Et en échange, ils recevaient des bases en France et un axe de liaison entre l’Atlantique et l’Allemagne.

Voilà où on en était à la fin des années 50 !

A ce moment-là arrivait le général de Gaulle qui va vouloir se dégager de l’emprise américaine. Parce qu’il n’acceptait pas que les mécanismes de l’OTAN qui étaient des mécanismes automatiques, puissent engager la France dans une guerre qu’elle ne souhaitait pas.

Donc, à partir de 58, la France est complétement dégagée de l’OTAN.

Il y avait deux attitudes à ce moment-là : c’est dommage de se séparer des Américains qui sont à la pointe du progrès ; et les autres croyaient que De Gaulle avait raison.

Pour moi, personnellement, ce désengagement de De Gaulle vis-à-vis des Etats-Unis a eu des conséquences désagréables parce que j’ai été prévu dans le cadre de ces accords pour aller en séjour pour un stage de formation aux Etats-Unis. Mais cela n’a pas marché, je le regrette !

A ce moment-là tous les Américains étaient partis de France.

On a commencé par enlever à l’OTAN des unités françaises, en particulier, navales et petit à petit on a tout retiré… Et on n’a jamais accepté non plus l’arme nucléaire sur le sol français !

Dans les années 60 le retrait à a été terminé. Ainsi les Français étaient dans l’Alliance mais n’étaient plus dans le système militaire.

Question: La France a-t-elle pleinement accepté ce retour dans le dispositif militaire de l’OTAN ?

Général Jean du Verdier: Moi, personnellement j’ai été tout à fait contre ce retour au sein de l’OTAN !

A partir du moment de chute du mur de Berlin, on n’avait plus aucun besoin de l’OTAN. Elle avait perdu sa raison d’être.

Cela a été une organisation défensive pour les pays de l’Europe de l’Ouest et à partir du moment où les Soviétiques avaient dissous le pacte de Varsovie, la Russie a cessé de constituer une menace pour les peuples occidentaux.

Moi et mes camarades, nous sommes devenus complètement anti-OTAN. Parce que cette organisation était devenue offensive dirigée contre la Russie !

Question: Quelle est votre appréciation de l’étape actuelle avec l’envoi des bâtiments de guerre y compris français, dans la mer Noire ?

Général Jean du Verdier: Cette étape est très agressive vis-à-vis de la Russie sans qu’on puisse comprendre d’où est-ce que ça vient.

Les Français sont russophiles, mais je pense qu’ils sont intoxiqués par les médias et ils sont méfiants vis-à-vis de Vladimir Poutine. Je pense que telle est la tendance générale.

Je pense que l’agressivité de l’OTAN s’est révélée au moment de la Guerre du Golfe à laquelle la France a encore participé. C’était la première guerre contre l’Irak. Mais ensuite, en 1995, au moment de la deuxième guerre du Golfe, Chirac a eu une réaction un peu gaullienne et il n’a pas suivi.

Et après il y a eu une intervention absolument inadmissible au Kosovo. L’OTAN était peut-être investie d’une mission de l’ONU, mais l’OTAN n’a pas été créée pour servir de gendarme au profit de l’ONU.

Cette opération du Kosovo était prévue pour casser la Serbie, alliée des Russes aussi !

Historiquement ce pays a toujours été dans l’orbite russe. Alors cela a été peut-être fait pour rétablir l’ordre au Kosovo, mais évidemment il n’était même pas sûr qu’il y avait du désordre au Kosovo !

Mais cela a été aussi fait pour affaiblie les positions de la Russie dans les Balkans.

Question: Comment voyez-vous la politique de Sarkozy qui faisait d’une main ce qu’il défaisait de l’autre avec cette intégration dans le dispositif militaire de l’OTAN et en même temps vente des Mistrals aux Russes ? Que ferait-il s’il revenait au pouvoir ?

Général Jean du Verdier: Je pense que le retour à l’OTAN a été presqu’imposé pour la participation aux opérations comme celle du Kosovo.

A partir du moment où l’on participait à des opérations de l’OTAN, on était déjà obligés de se soumettre aux procédures américaines et on n’en pouvait plus se dégager. Sarkozy a accepté le Kosovo et par ce fait même il a accepté de réintégrer l’OTAN !

Alors pourquoi l’OTAN se montre-t-elle tellement hostile à la Russie ? Cette question, je ne l’ai pas résolue.

L’OTAN veut-elle encore affaiblir la Russie… Mais pourquoi ? C’est un élément d’équilibre dans le monde actuel et on n’a aucun intérêt à affaiblir la Russie !

La Russie nous protège sur le plan du Sud-Est contre l’immigration et toutes les menaces islamiques qui peuvent venir de ce côté-là !

La Russie est notre alliée naturelle ! Pourquoi être antirusse ?

 

 

Je crois qu’il y a une espèce de souvenir de la Guerre Froide qui n’a plus sa raison d’être aujourd’hui.

C’est des raisons idéologiques.

La Russie est très rattachée à ses traditions et très attachée à sa religion depuis qu’elle est redevenue « Russie ». Et cela ne plaît pas aux idéologues actuels occidentaux.

On sent un acharnement contre la Russie que l’on note dans les médias. C’est à l’origine de l’affaire de la Crimée, en particulier.

On a interviewé des gens dans la rue qui croyaient que les Russes en Crimée avaient parfaitement raison.

Il n’y a que des intellectuels comme BHL qui pensent autrement. Tous les gens que je rencontre autour de moi donnent raison aux Russes.

Qu’avons-nous à faire en Crimée, en Ukraine et en Géorgie ?

C’est que l’OTAN voulait s’installer en Géorgie, sur le plan Sud-Est de la Russie.

Lire la suite:http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/67041912/27...

LE MINISTÈRE DE L' ÉCONOMIE ???

NORMALIE / AVIS AUX CONTRIBUABLES / MOSCOVICI ET SES COPAINS ONT BOUFFÉ POUR 754 500 EUROS ANNUEL ! ET LES AUTRES ?

 
Normalie / Avis aux contribuables / Moscovici  et ses copains ont bouffé pour 754 500 euros annuel ! Et les autres ?

Unknown-2Le canard enchainé révèle que le ministère de l’ Economie de Pierre Moscovici dépensait 754 500 euros par an en produits alimentaires.

Le canard enchainé vient de chiffrer les frais de bouches du ministère de l’ Economie sous le gouvernement Ayrault.

Le canard révèle que le ministère de l’ Economie de  dépensait 754 500 euros par an en produits alimentaires. Bercy dépensait ainsi 156 000 euros par an en fruits, légumes et jus de fruits frais, 143 000 euros en produits frais et surgelés, et 95 000 euros par an viande bovine, ovine, porcine, veau, et produits tripiers.

Le ministère de l’ Economie dépensait également 43 000 euros par an en fromages, 24 000 euros en volaille, 19 000 euros en boulangerie et 14 500 euros en charcuterie.

Enfin, Bercy dépensait 14 000 euros par an pour les « mignardises, macarons, chocolats fins, mini-pièces salées apéritives ».

Observatoire des subventions

LES JOURNÉE RÉGIONALES DE SYNTHÈSE NATIONALE !

mardi, 15 avril 2014

La 2e Journée régionale Flandre Artois Hainaut de Synthèse nationale, à Nieppe près de Lille, a remporté un franc succès.

DSC03965.JPG

Public nombreux, beaucoup durent rester debout

pour écouter les discours.

Plus de 150 personnes sont venues dimanche à la Ferme de l'Epinette à Nieppe assister à la 2e journée régionale Flandre Artois Hainaut de Synthèse nationale.

Organisée d'une main de maître par Luc Pécharman et sa sympathique équipe du Nord, cette journée s'est déroulée sans incident majeur malgré les piteuses tentatives d'intimidations (menaces et graffitis signés Antifa) des valets locaux du Système.

De nombreux stands politiques (Terre et peuple, Militant, MAS, Parti de la France, Nation, NDP et Synthèse nationale...), des librairies, un service de restauration rapide et un bar où régnait une ambiance conviviale, de franche camaraderie, qui caractérise les journée de Synthèse nationale.

Cette journée fut l'occasion rêvée pour présenter à nos amis le premier numéro des Cahiers d'Histoire du nationalisme, la nouvelle publication lancée sous l'égide de Synthèse nationale.

De nombreux abonnements ont été enregistrés ce qui confirme que cette revue répond à un besoin de la part des militants et sympathisants de la cause nationaliste.

Deux séries d'interventions se succédèrent au cours de l'après-midi.

La première, animée par Luc Pécharman, aborda, quelques semaines avant les élections européennes, le thème de l'Europe. Robert Spieler, ancien député, fondateur de la NDP et chroniqueur apprécié de l'hebdomadaire Rivarol, et Kris Roman, responsable des relations extérieures du mouvement belge francophone Nation, intervinrent à ce moment là.

Puis ce fut la seconde série d'interventions au cours de laquelle le public écouta avec attention les discours d'Arnaud Raffard de Brienne, essayiste et collaborateur régulier de notre revue, Arnaud de Robert, porte parole du Mouvement d'action sociale, Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, Gabriele Adinolfi, Président de l'Institut Polaris, venu spécialement de Rome pour l'occasion, et Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, à qui il revenait de conclure cette belle journée.

Nous reviendrons dans le détail sur cette réunion dans les jours qui viennent.

DSC03974.JPG

Gabriele Adinolfi, au cours de sa brillante intervention

 DSC03951.JPG

Robert Spieler, Luc Pécharman et Kris Roman

DSC03954.JPG

Le bar, un lieu de retrouvailles incontournable

sn 2.jpg

Thomas Joly et Roland Hélie

 

BRETAGNE : St NAZAIRE , COLLUSION EXTRÊME GAUCHE / EELV /PCF ......

Nathalie Bruneau, pilote de l’extrême-gauche nazairienne ?

Nathalie Bruneau, pilote de l’extrême-gauche nazairienne ?

 

14/04/2014 – 08H00 Saint-Nazaire (Breizh-info.com) – Enseignante au lycée expérimental de Saint-Nazaire, lycée dirigée par le frère de Daniel Cohn-Bendit, Nathalie Bruneau était également, jusqu’aux élections municipales de 2014, conseillère municipale de Saint-Nazaire, classée « divers gauche » mais en réalité membre du NPA d’extrême-gauche.

 Depuis des années, c’est elle qui pilote et organise une bonne partie des activités de l’extrême-gauche nazairienne, jusqu’à  à tenter de mobiliser de la jeunesse lycéenne, comme lors de « l’affaire Faycal », du nom de ce jeune lycéen algérien qui doit être être expulsé vers son pays d’origine.

Sur sa page facebook, la militante d’extrême gauche affiche tant son soutien aux individus incarcérés suite aux violences en marge de la manifestation nantaise contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes que des appels incessants à se mobiliser lorsqu’il s’agit d’arrestations de clandestins …

Alors que certains tentent de faire croire que la mobilisation pour le jeune Fayçal émane des lycéens, le pilotage est en réalité réalisé par Mme Bruneau et ses amis du mouvement « Halte à une immigration jetable » soutenus par des représentants de partis politiques comme Europe-Ecologie-les-Verts (comme l’indique la photo ci-dessous où elle converse via facebook avec Mathieu Orphelin, conseiller régional EELV)

bruneau1

bruneau2

Outre ce soutien sans-faille aux régularisations massives de clandestins (elle est marraine « solidaire » d’un enfant Tchetchène et d’une autre Azérie), Nathalie Bruneau est également très proche de la mouvance dite « antifasciste ». Partisane acharnée anti-FN, elle est à l »initiative de la création d’un comité « antifasciste » sur Saint-Nazaire.

Lors d’une récente réunion avec des lycéens notamment, elle est même allée jusqu’à inciter des lycéens à envahir le premier conseil municipal de la ville pour s’opposer à l’élection de 3 élus municipaux de ce parti.


Voilà ce qu’elle déclarait, alors qu’elle était conseillère municipale de Saint-Nazaire, afin de s’opposer à la tenue d’un meeting de Marine Le Pen – « «  Si elle vient, nous allons lui préparer un comité d’accueil dont elle se souviendra longtemps.

J’ai encore en mémoire, l’un de mes premiers combats politiques lors de la dernière incursion de son père à Saint-Nazaire.

Cela avait donné lieu à une manifestation populaire assez musclée.

Le FN est un parti anti-démocratique que l’on ne peut traiter comme un parti traditionnel »

Pas étonnant de la retrouver proche d’un de leaders de l’action antifasciste nantaise, groupe violent d’extrême gauche, leader actuellement incarcéré (1 an de prison ferme) depuis les évènements de Nantes.

Pas étonnant non plus de la retrouver depuis le début en première ligne (seins nus façon FEMEN de temps à autre) au sein de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Nathalie Bruneau, à la fois investie pendant des années au sein du conseil municipal de Saint-Nazaire (une mairie dont les attributions de subventions ne sont étrangement pas disponibles sur Internet), proche de représentants de partis de gouvernement ou proches du gouvernement (EELV, PCF)  est l’exemple même de cette collusion entre l’extrême-gauche radicale parfois violente, et la gauche traditionnelle.

Les derniers se cantonnant à la politique, laissant le soin (en subventionnant) aux activistes comme Mme Bruneau et sa troupe d’infiltrer et de dominer l’espace culturel, syndical, éducatif …une technique qui permet encore aujourd’hui à l’extrême-gauche d’avoir une forte pénétration et influence dans l’Education Nationale, c’est à dire dans le cerveau des futurs citoyens de demain …

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

LONDRES: LES PATRIOTES SE REBIFFENT .....

Lundi 14 avril 2014

Voici une nouvelle vidéo de nos patriotes anglais de BritainFirst qui n’ont décidément pas froid aux yeux et ont été au contact physique de prédicateurs musulmans haineux pour les chasser de la rue (il s’agit notamment d’Anjem Choudary et d’Abu Izzadeen, 2 tarés d'allah qui veulent imposer la charia en Angleterre dont un a été condamné pour terrorisme).

A nouveau, la police est intervenue pour empêcher les courageux anglais de bouter les islamistes.

Observez le sourire narquois d'un des musulmans en djellaba grise quand les flics repoussent les patriotes pour le laisser passer (à partir de 1 mn 01 s).

Complicité entre police anglaise et islamistes...


im-copie-28.jpg

 
 
http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-angleterre-les-patriotes-de-britainfirst-defient-des-musulmans-dans-les-rues-de-londres-la-suite-123331208.html

NIGÉRIA: SOUS L' EMPRISE DES MUSULMANS DE " BOKO HARAM " !

Lundi 14 avril 2014

Un attentat a tué 70 personnes lundi 14 avril dans une gare routière de la  capitale du Nigéria.

La bombe placée dans un bus a explosé en pleine heure de pointe, déchiquetant et carbonisant les personnes qui se trouvaient à l’intérieure et à proximité.

Les autorités nigérianes soupçonnent les musulmans de la secte islamique Boko Haram.  président du Nigéria a notamment déclaré que le pays vaincra Boko Haram. 

Source info : Ouest-France.fr


Vidéo tournée juste après l'attentat. Ames sensibles s’abstenir, images insoutenables