25/07/2014

VOL D' AIR ALGÉRIE : LE BILAN DÉFINITIF .......

Vol d'Air Algérie : 54 Français sont morts, selon le bilan définitif annoncé par le Quai d'Orsay

L'appareil a disparu, hier, avec au moins 118 personnes à son bord dont

54 Français. 

L'épave "désintégrée" de l'avion d'Air Algérie, disparu jeudi a été localisée dans le nord du Mali. L'appareil transportait 118 personnes, dont 54 Français

(en comptant les binationaux), selon le Quai d'Orsay. "Il n'y a, hélas, aucun survivant", a confirmé François Hollande, vendredi 25 juillet.

(POOL)

Par Vincent DanielChristophe RauzyGaël Cogné

 

Mis à jour le 25/07/2014 | 15:25 , publié le 25/07/2014 | 06:04

Suivez les derniers événements ici.

• Pas de survivants. Pour Frédéric Cuvillier, l'état de l'avion, retrouvé"désintégré", "il est peu probable, voire exclu de retrouver des survivants".

C'est ce qu'a confirmé François Hollande. Au total, 54 Français, 20 Libanais, 26 Burkinabè, 5 Canadiens, 4 Allemands, un Luxembourgeois, un Suisse et six membres d'équipages espagnols étaient à bord. 

Les débris retrouvés. L'appareil McDonnell Douglas MD83 s'est crashé dans la région de Gossi (Mali), près de la frontière avec le Burkina Faso. Les débris sont dispersés sur 500 m et un énorme cratère dans le sable témoigne de la violence du choc.

France 2 s'est procuré les premières images du lieu de l'impact, sur lesquelles il est impossible de distinguer les pièces maîtresses de l'avion au milieu des débris

• Une boîte noire récupérée. François Hollande a, par ailleurs, indiqué qu'une des deux boîtes noires de l'appareil a été retrouvée et acheminée à Gao (Mali). 

• L'hypothèse de l'accident privilégiée. Le secrétaire d'Etat aux Transports, Frédéric Cuvillier, a exclu l'hypothèse d'"un tir venu du sol". Il a insisté sur les mauvaises conditions météo. Les débris de l'avion, concentrés sur un seul site, rendent peu probable l'hypothèse d'une bombe explosée en vol. 

La veille, François Hollande avait indiqué que l'équipage espagnol a changé de route "en raison de conditions météo particulièrement difficiles".  

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AIRALGERIE

15h22 :  Lors d'une conférence de presse commune, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, et Frédéric Cuvillier, secrétaire d'Etat aux Transports, détaillent actuellement les éléments connus sur le crash du vol d'Air Algérie.

Le premier déclare que "tout doit être fait pour que les dépouilles des victimes puissent être rendues rapidement à leurs proches". Le ministre indique que 21 familles françaises sont touchées.

15h15 : Fabius indique que 54 Français ont perdu la vie dans le crash de l'avion d'Air Algérie. Un bilan actualisé qui comprend les personnes ayant une double nationalité, indique le ministre des Affaires étrangères.

14h57 :  La gendarmerie annonce que 21 gendarmes et policiers seront sur les lieux du crash de l'avion d'Air Algérie, au Mali, "dans les prochaines heures". Ils doivent mener l'enquête et identifier les victimes "dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte à Paris pour homicide involontaire".

13h57 : Parmi les différentes hypothèses à l'étude pour expliquer le crash de l'avion d'Air Algérie, la piste météorologique est privilégiée par les enquêteurs. Voici pourquoi.


FRANCE 2

13h39 :  Lors d'un entretien téléphonique, François Hollande a convenu aujourd'hui avec le président malien Ibrahim Boubacar Keïta de "travailler en étroite coopération" pour élucider les circonstances du crash de l'avion d'Air Algérie. Selon le communiqué de l'Elysée, les deux chefs d'Etat se sont entendus pour "faciliter l'enquête et assurer dans les meilleures conditions le rapatriement des corps des victimes".

13h20 : le quotidien algérien El Watan, le président Abdelaziz Bouteflika a décidé d'un deuil national de trois jours en Algérie, après le crash de l'avion d'Air Algérie.

13h11 :  Air France-KLM va arrêter d'emprunter la route aérienne survolant le site où l'avion d'Air Algérie s'est écrasé, dans le nord du Mali. La compagnie va continuer à desservir Bamako, la capitale malienne, mais en empruntant un itinéraire situé plus à l'ouest. Une"mesure de  précaution" explique la compagnie, malgré le fait que les autorités françaises privilégient le facteur météorologique pour expliquer le crash.

13h00 :  Voici les premières images des débris de l'avion d'Air Algérie. Obtenues par les envoyés spéciaux de France 2 au Mali, elles attestent de la violence du crash, qui a coûté la vie à 118 personnes.
(M. DE CHALVRON / B. RIMBERT / F. TORMOS / FRANCE 2)


12h58 : 2 diffuse en exclusivité les premières images du lieu où s'est écrasé l'avion d'Air Algérie, au Mali.

11h32 : @anonyme #AIRALGERIE Vous avez raison : une famille de sept personnes vivant près de Nantes était à bord de l'avion d'Air Algérie, disparu hier. C'est le le frère de l'un des disparus qui l'indique : "Il y avait mon frère, sa femme et leurs quatre enfants plus un neveu, le fils de ma sœur", à bord de l'avion. Les précisions de France 3 Pays de la Loire

11h32 :  Il y aurait une famille de sept personnes originaire de Nantes qui figurerait parmi les victimes. Vous confirmez ?

11h40 : d'Air Algérie transportait "118 personnes" et non 116, comme annoncé initialement, précise l'Elysée. 

11h10 : "Une boîte noire a d'ores et déjà été récupérée et acheminée" à Gao, au Mali, annonce François Hollande. "Elle sera examinée dans les meilleurs délais". 

11h00 :  Comment expliquer le crash de l'avion d'Air Algérie au nord du Mali ? "Les débris de l'avion sont concentrés sur un espace limité. Il y a des hypothèses, notamment climatique, mais nous n'en écartons aucune", a expliqué François Hollande, précisant que le Bureau d'enquêtes et d'analyses doit enquêter sur la zone du crash.

10h58 :  Les familles des victimes du crash de l'avion d'Air Algérie seront accueillies demain au ministère des Affaires étrangères, au Quai d'Orsay, précise le président de la République.  

10h56 :  "Toutes mes pensées sont tournées vers les victimes, vers les familles (...) Nous sommes à leurs côtés", déclare le chef de l'Etat. 

10h55 : "Il n'y a hélas aucun survivant ", déclare François Hollande. 

10h54 :  "Les soldats français, qui sont déjà sur place, ont sécurisé le lieu", du crash de l'avion d'Air Algérie, annonce François Hollande. 

10h46 :  Les premiers militaires français, partis de Gao par la route durant la nuit, sont arrivés ce matin dans la zone du nord Mali où s'est écrasé l'avion d'Air Algérie, pour sécuriser le site. Une centaine d'hommes à bord d'une trentaine de véhicules avaient quitté Gao cette nuit, dès que l'épave de l'appareil a été localisée par un drone Reaper de l'armée française.

10h40 :  François Hollande devrait s'exprimer dans les minutes qui viennent au sujet du crash de l'avion d'Air Algérie, dans le nord du Mali. 

10h36 : détachement terrestre français de l'armée est sur le site du crash de l'avion d'Air Algérie, au nord du Mali, annonce le ministère de la Défense. 

09h50 :  L'Elysée poste sur Twitter une de la réunion de crise au sujet du crash de l'avion d'Air Algérie, au nord du Mali. Elle réunit autour du chef de l'Etat le Premier ministre Manuel Valls, Laurent Fabius (Affaires étrangères), Jean-Yves Le Drian (Défense), Bernard Cazeneuve (Intérieur) et Frédéric Cuvillier (Transports).

09h19 :  Une nouvelle réunion de crise, présidée par François Hollande, se tient actuellement à l'Elysée, alors que l'épave de l'avion d'Air Algérie a été localisée cette nuit dans le nord du Mali. Cette réunion est destinée à "faire un point de situation à la lumière de l'ensemble des informations recueillies cette nuit", indique l'entourage du président de la République.   
Elle réunit autour du chef de l'Etat, le Premier ministre Manuel Valls, Laurent Fabius (Affaires étrangères), Jean-Yves Le Drian (Défense), Bernard Cazeneuve (Intérieur) et Frédéric Cuvillier (Transports).

08h44 : Au lendemain du crash du vol AH 5017 d'Air Algérie, le secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier estime qu'il "est fort improbable, voire impossible qu'il y ait des survivants"au micro de France 2. Il évoque également une forte odeur de kérosène sur les lieux du crash.


FRANCE 2

09h00 : "Nous pensons que cet avion s'est abîmé pour des raisons qui tenaient aux conditions météorologiques mais aucune hypothèse ne peut être écartée. Mais l'hypothèse la plus probable est effectivement celle-ci." 

#AIRALGERIE Interrogé sur RTL, le ministre de l'Intérieur précise que l'avion d'Air Algérie dont l'épave a été localisée dans la nuit au Mali s'est abîmé "au moment où il s'est écrasé".  A-t-il explosé en vol? "Ça ne correspond pas à l'hypothèse la plus probable."

08h25 :  La zone où se trouve l'épave de l'avion d'Air Algérie, disparu avec 116 personnes à bord, dont une cinquantaine de Français, a été repérée grâce à un drone d'observation français Reaper, basé à Niamey (Niger). La zone a été survolée par le drone de nuit sur la base d'une information fournie par les autorités du Burkina, indique le ministère de la Défense.  
  L'armée de l'air française dispose à Niamey de deux drones Reaper, acquis fin 2013 aux Etats-Unis. Des Mirage 2000, basés à N'Djamena (Tchad) et Niamey, ont également participé à la recherche de l'épave.

08h02 :  Invité des "4 Vérités" de France 2, le secrétaire d'Etat français aux Transports, Frédéric Cuvillier, annonce qu'une centaine de soldats de l'opération Barkhane sont en route vers la zone où s'est écrasé l'avion d'Air Algérie pour la sécuriser. Le secrétaire d'Etat précise que les conditions météorologiques sont difficiles. 

08h00 : "Compte tenu de l'état de l'avion, il est fort peu probable, voire exclu de retrouver des survivants", annonce  le secrétaire d'Etat français aux Transports, Frédéric Cuvillier, sur France 2. 

07h55 :  "Nous écartons un tir du sol", c'est une hypothèse"improbable et impossible", explique le secrétaire d'Etat français aux Transports, Frédéric Cuvillier, sur France 2, qui évoque les"mauvaises conditions météorologiques""Problème technique, problème météorologique, problème cumulatif... L'enquête devra le déterminer", précise le secrétaire d'Etat. 

07h52 :  L'avion d'Air Algérie, qui s'est écrasé au nord du Mali, a été retrouvé grâce à une reconnaissance effectuée par un drone de l'armée de l'air française, indique le secrétaire d'Etat français aux Transports, Frédéric Cuvillier, sur France 2. 

07h32 : @Anonyme #AIRALGERIE"C'est le Mali qui va diriger l'enquête", précise le ministre des Transports malien Mamadou Hachim Koumaré, sur la chaîne malienne ORTM. Il annonce également la mise en place d'une commission d'enquête internationale.


(ORTM)

07h31 :  A quel titre la France organise les recherches ? Le Mali serait-il redevenu une colonie ?

06h56 :  "Questions sur un nouveau crash" à la une du Figaro. L'épave "désintégrée" de l'avion d'Air Algérie, disparu avec 116 personnes à bord dont 51 Français, a été retrouvée cette nuit dans le nord du Mali et un détachement militaire français a été envoyé sur place pour sécuriser la zone. Cette catastrophe survient après le crash d'un avion à Taïwan et celui de Malaysia Airlines, dans l'est de l'Ukraine. 

06h40 :  Le chef de l'Etat français François Hollande doit présider ce matin à 9 heures une nouvelle réunion de crise consacrée au crash de l'avion d'Air Algérie, disparu avec 116 personnes à bord dont une cinquantaine de Français, à laquelle doivent participer le Premier ministre Manuel Valls, et les ministres Laurent Fabius (Affaires étrangères), Jean-Yves Le Drian (Défense), Bernard Cazeneuve (Intérieur) et Frédéric Cuvillier (Transports).

06h09 :  L'épave disparue de l'avion d'Air Algérie a donc été localisée dans le nord du Mali, dans la région de Gossi "à proximité de la frontière du Burkina Faso", selon l'Elysée. Un détachement militaire français a été envoyé sur place pour sécuriser la zone. 

"L'appareil a été clairement identifié malgré son état désintégré", précise la présidence de la République. François Hollande "assure les familles et les proches des victimes de toute sa solidarité". 


06h04 : "désintégrée" de l'avion d'Air Algérie, disparu avec 116 personnes à bord dont une cinquantaine de Français, a été retrouvée dans le nord du Mali, annonce la présidence française. 

source et publication:   http://www.francetvinfo.fr/monde/algerie/avion-d-air-algerie-disparu/l-epave-de-l-avion-d-air-algerie-retrouvee-dans-le-nord-du-mali-suivez-la-situation-en-direct_655041.html#xtor=EPR-51-[l-epave-de-l-avion-d-air-algerie-retrouvee-dans-le-nord-du-mali-suivez-la-situation-en-direct_655041]-20140725-[bouton]

TRIBUNE LIBRE , POINT DE VUE ET CONSTAT !

Lu sur le site Contre-info.com


La haine à l’état pur ou l’appel au génocide de la Palestine


25 juillet 2014 par Pierrot


Jacques Kupfer, membre de l’Organisation sioniste mondiale et du Bétar et co-président du Likoud Mondial a écrit un texte à peine croyable. Il faut le lire pour bien saisir l’état d’esprit des sionistes et ainsi bien comprendre la situation à Gaza.

Nous savions déjà que des juifs se délectaient en venant assister le soir au bombardement de Gaza avec pop corn et chaises de jardin (voir ici), mais ce texte confirme la haine profonde de nombreuses personnalités politiques juives. Nous avons souligné les passages les plus ahurissants. A noter que le texte n’a suscité aucune indignation…

« La protection divine dont nous bénéficions, le génie de la technologie juive du « Dôme d’Acier » et le courage de nos soldats ne peuvent compenser ni remplacer une détermination politique qui semble faire défaut et une direction gouvernementale faible.

Nous parlons en hébreu à des barbares criminels qui ne comprennent que l’arabe. Les 150 à 200 missiles quotidiens lancés par le Hamas sur Israël sont destinés à tuer. Le commando maritime des terroristes arabes qui a tenté de pénétrer sur le territoire israélien, était destiné à tuer. Pour ces fanatiques du Coran, peu importe qu’ils tuent mais de préférence leurs tirs sont dirigées sur des villes où les femmes, les enfants et civils risquent d’être atteints.

Dans cette bande de Gaza où sont distribuées des friandises pour célébrer un drame en Israël, où les enfants sont éduqués dans la haine la plus féroce par des maîtres musulmans fanatiques, où les programmes télévisés exaltant le meurtre des Juifs, où la population a voté unanimement pour le Hamas, où les défilés militaires sont quotidiens avec des volontaires pour devenir « martyrs », je ne vois pas de « civils innocents » mais des ennemis à éliminer.

C’est pourquoi, j’aimerais que l’on m’explique pourquoi nous avons laissé le temps aux terroristes de Gaza de se procurer ou de fabriquer des milliers de missiles sans intervenir. J’aimerais comprendre pourquoi encore aujourd’hui nous envoyons par le poste-frontière de la nourriture et des biens d’équipement dans la bande de Gaza.

Pourquoi nous envoyons des centaines de milliers de tracts et d’appels téléphoniques pour dire à l’ennemi d’abandonner ses maisons avant le bombardement.

Si je dois choisir entre le fait de détruire tous les missiles et de laisser vivant ceux qui les envoient, je préfère que les missiles rouillent sur place mais qu’il n’y ait plus personne pour les manier.

Lorsque les alliés ont voulu mettre un terme à la guerre contre l’Allemagne nazie, ils ont détruit la ville de Dresde. À juste titre. Lorsque les États-Unis ont voulu mettre un terme à la guerre contre le Japon ils ont détruit Hiroshima et Nagasaki en lançant la bombe atomique. À juste titre. Si nous voulons mettre un terme à la guerre, nous devons raser Gaza.

Gaza doit devenir un champ de ruines d’où ne peuvent sortir que des gémissements.

Si un seul instant, la protection divine et le soutien de notre technologie cessaient de s’exercer, nous aurions à pleurer un véritable désastre. Nous devons considérer ce que l’ennemi a voulu faire et non pas ce que nous l’avons empêché d’exécuter. Nous devons considérer que les centaines de missiles envoyés sur toute l’étendue de notre territoire ont touché les cibles qu’ils étaient destinés à toucher. Notre réaction doit être proportionnelle à leur intention et non pas à la réussite de notre défense.

Nos trois jeunes garçons massacrés par les terroristes arabes méritaient une opération militaire immédiate car il était clair, dès le deuxième jour de leur enlèvement, qu’une issue tragique était vraisemblablement intervenue. Pourquoi attendre ? Pourquoi devons-nous supporter davantage qu’un seul missile sur Israël avant de détruire l’ennemi ? Pourquoi attendre le centième missile avant de réagir ? Ce qui semble être de la retenue occidentale civilisée pour notre gouvernement, n’est que le signe d’une immense faiblesse pour les Arabes. Nous devons réagir à la première fusée lancée contre Israël comme s’il y en avait eu 1000. Nous devons réagir aux 1000 fusées lancées contre notre territoire comme si elles avaient toutes touché leur cible.

Nous sommes en guerre contre des barbares et nous devons parler un langage qu’ils comprennent.

Un T-shirt publicitaire résume fort bien la pensée populaire : « Seul Dieu peut pardonner aux terroristes. Notre mission est de permettre le rendez-vous ! » Notre capacité à effectuer des frappes chirurgicales est certainement la meilleure du monde. Certainement davantage que celle des avions alliés exécutant les invités d’un mariage en Afghanistan, des hôpitaux en Serbie ou des emplacements civils à Tripoli.

Mais le problème aujourd’hui n’est plus celui d’une opération chirurgicale mais d’une ablation totale.

Nous payons le prix de notre retrait malheureux de nos soldats de la bande de Gaza, la destruction des maisons juives et de nos synagogues, Nous sommes en guerre contre un État nazi soutenu par sa population et par une idéologie islamiste criminelle.

Il est évident que nul Juif ne peut se satisfaire de bombarder des hôpitaux. Mais les stocks de fusées sont entreposés dans les mosquées, les hôpitaux, les écoles de l’ONU.

Entre la certitude que ces missiles seront sortis de ces places protégées par nos principes humanitaires et la possibilité qu’elles touchent un enfant en Israël, mon choix est évident. Que soient détruits leurs hôpitaux, leurs écoles et leurs mosquées mais que soit protégée notre population. Les Gazaouis comprendront rapidement qu’il n’y a plus d’asile pour leurs armes et leurs chefs cesseront de se servir d’eux impunément comme « bouclier inhumain ».

La condamnation des Nations unies, les cris des gauchistes dans le monde seront les mêmes. Ils montrent les photos truquées de nos destructions, autant en faire de vraies !

Une guerre doit se terminer par une victoire. L’ennemi doit lever le drapeau blanc et demander la fin des hostilités à genoux. Les pressions extérieures et notre manque de persévérance nous ont toujours empêchés de mettre l’ennemi à terre. Ce n’est pas un cessez-le-feu qu’il faut atteindre mais une reddition totale. Cela signifie de pouvoir dicter nos conditions quant au contrôle complet de tout ce qui rentre et qui sort de Gaza et en particulier, la destruction de toutes leurs armes, de leurs missiles et même de leurs armes blanches.

Dans de telles conditions ça suffit d’entendre nos journalistes et nos médias faire preuve de compassion pour l’ennemi. Ça suffit de les entendre demander en permanence quel est le coût de cette opération. Ça suffit de les entendre pleurer sur les éventuelles victimes arabes dans ce conflit. Ça suffit de vouloir plaire au monde civilisé occidental qui ne sait pas ce que cela signifie de dire à un enfant d’aller se terrer dans un abri.

Pour chaque larme d’un enfant juif obligé encore aujourd’hui de rentrer dans un abri, l’ennemi doit payer le prix du sang.

Si l’opération terrestre est complexe à exécuter et si la vie d’un seul soldat juif devait être mise en danger alors c’est à l’armée de l’air de raser Gaza. Si cela ne sera pas fait maintenant, nous aurons à tout recommencer une quatrième fois.

Que Gaza devienne un site archéologique.

Jacques KUPFER

P.S. A mes amis de France, aux Juifs de notre communauté qui demandent de nos nouvelles, je dirais que c’est pour eux que nous nous inquiétons.

Alors venez avec nous écrire le grand livre de l’Histoire éternelle d’Israël. »

Je laisse les larbins des sionistes et autres Ricains. en juger . On traite les français et européens de souche de xénophobes, de vils racistes, la démonstration est faite jour après jour que ces salopards de sionistes le sont de la pire espèce . "Alde Vinci"

CHUT ! LES PRÉMICES D' UNE GUERRE CIVILE ???

Vendredi 25 juillet 2014

VALENCETroisième nuit de violences

Photo Le DL

Photo Le DL

NOTEZ CET ARTICLE :

 

Dégradations à répétition, policiers caillassés…

Trois nuits successives que le quartier du Polygone est le théâtre de violences. 


Ce mercredi soir, vers 22h30, une grande partie du quartier a, dans un premier temps, été plongée dans la nuit suite à la dégradation d’un transformateur électrique.


Vers minuit, rue du Maréchal Foch, un scooter a été incendié devant une porte d’accès à un bâtiment de l’Office public de l’habitat (OPH). Intervenant pour sécuriser l’action des sapeurs-pompiers, les policiers ont été caillassés.

Pour rétablir le calme, ils ont procédé à des tirs de flash-ball.


Enfin, vers 1h30, la caméra de vidéoprotection installée rue Georges Guynemer a été dégradée.

 

MANUEL VALLS ET L' ANTISÉMITISME !

 

La phrase du jour par Manuel Valls… http://bit.ly/1tEddMx

La phrase du jour par Manuel Valls… http://bit.ly/1tEddMx

 

COMMENTAIRES :

 

Davnin Nina Je m'intéresserais à lui si il reconnaît le racisme anti blancs et que les auteurs soient punis au même titre que les autres racismes... La il aura fait une chose bien dans sa vie...

Patrick Claude Steinberger Anne Gravoin, l’épouse de Valls avec qui il s’est marié en 2010, est une violoniste juive d’origine moldave.

Dans un discours 2012 à Paris, il a déclaré : « Grâce à ma femme, je suis éternellement lié à la communauté juive et Israël »

Yves Lemesle Tu peux la garder ta phrase du jour, comment ne pas être antijuif ? c'est 1°) un peuple de menteurs: ils ont largement grossi le nombre de victimes de la shoah: Attention, je ne dis pas que ça n'a pas existé et qu'il n'y a pas eu des milliers de morts dans les camps nazis mais il y a un reportage sur dailymotion, qui démontre avec preuves à l'appui que le nombre est largement exagéré.......il y en a eu tout de même un grand nombre et je le déplore. 2°) ce peuple juif est un peuple de voleurs, ce qui est prouvé dans vos écrits: je cite "les goyim ont été créés pour servir le juif jour et nuit" (Sepher Nedrash Talptoth, édition de Varsovie 1875, p.225)......"les biens des goyim sont des choses sans maître, elles appartiennent au premier juif qui passe" (Pfefferkorn, dissert.philos.p.11).... "tous les trésors des peuples passeront entre les mains juives" (Sanhedrin, fol.110b)......"car tous les peuples les serviront et tous les royaumes leur seront soumis" (Sanhedrin Fol.88b et Kethboth fol.111B° 3)°Ce peuple juif est un peuple d'assassins: "tout juif qui fait couler le sang d'un goyim offre un sacrifice à Dieu" (Nidderas Balidebar Rabba, p.21)...........tu as quelquechose à répondre la-dessus ? sans compter les déclarations du DSK (Détraqué Strauss Kahn), de son ex-femme Anne Sinclair (ROSENBERG) de Cécilia ATTIAS, ex SARKOSY.....

Cette vidéo est visible sur mon mur: sous le titre: "ils sont juifs et vous ne le savez pas "

ISLAMISATION DE L' EUROPE ......

Jeudi 24 juillet 2014

 

Au moment ou la préfecture interdit la manifestation pro-palestinienne de Samedi :

Les medias français aux ordres du régime socialiste n’en parlent pas mais l’Allemagne subit aussi de plein fouet les répercussions du conflit israélo-palestinien.

Samedi 19 juillet, des centaines de musulmans ont pris d’assaut le Burger King situé dans le hall de gare de Nuremberg ville où les nazis ont été jugés 70 ans plus tôt.

Les mahométans ont pénétré à l’intérieur du fast food et ont hurlé ''Allah Akbar, n’achetez pas aux juifs'' expliquant que la chaine de restauration appartient à des israélites.


 

VLADIMIR POUTINE S' EXPRIME SUR L' UKRAINE ET LES SANCTIONS .....

 

 

Vladimir Poutine s'exprime sur l'Ukraine et les nouvelles sanctions américaines (VOSTFR)

VLADIMIR POUTINE S' EXPRIME SUR L' UKRAINE ET LES SANCTIONS .....

 

 

Vladimir Poutine s'exprime sur l'Ukraine et les nouvelles sanctions américaines (VOSTFR)

IMAGES DES DÉBRIS DE L' AVION D' AIR ALGÉRIE ! ( FRANCE 2 )

INFO FRANCE 2. Les premières images des débris de l'avion d'Air Algérie

Ces images inédites attestent la violence du crash qui a coûté la vie à 118 personnes, dont 51 Français, au Mali.

(M. DE CHALVRON / B. RIMBERT / F. TORMOS / FRANCE 2)

Par Francetv info

Mis à jour le 25/07/2014 | 13:22 , publié le 25/07/2014 | 12:57

Voici les premières images du lieu où s'est écrasé le vol d'Air Algérie.

L'appareil McDonnell Douglas MD83 s'est crashé dans la région de Gossi (Mali), près de la frontière avec le Burkina Faso. Les débris sont dispersés sur 500 m et un énorme cratère dans le sable témoigne de la violence du choc. Il est d'ailleurs impossible de repérer sur ces images les pièces maîtresses de l'avion au milieu des débris. Un peu plus tôt dans la journée, le président de la République François Hollande avait annoncé qu'"il n'y avait, hélas, aucun survivant" parmi les 118 personnes qui se trouvaient à bord.

> Suivez tous les événements de la journée en direct par ici

Les débris de l'appareil ont d'abord été repérés jeudi soir par un hélicoptère de l'armée du Burkina Faso, qui a tourné ces images. Puis les soldats français sont arrivés sur place dans la matinée de vendredi, pour commencer les premières investigations.

François Hollande a annoncé qu'une boîte noire avait "d'ores et déjà été récupérée" et expédiée vers Gao, où elle sera examinée. Quant aux raisons de l'accident, "il y a des hypothèses, notamment climatiques, mais nous n'en écartons aucune", a déclaré par ailleurs le président.

SUR LE MÊME SUJET

BARBARIE ET MUTILATIONS GÉNITALES !

Ecrit le 24 juil 2014 à 21:06 par Patrick Canonges dans Article
 

Vers une barbarie sans rivages

 

 Selon l’ONU, les djihadistes de l’Etat islamique (Dawla al islamiya) ont ordonné que toutes les femmes âgées de 11 à 46 ans en Irak subissent des mutilations génitales.

« C’est une fatwa de l’EI, nous venons d’en être informés », a déclaré depuis l’Irak Mme Jacqueline Badcock, numéro 2 de l’ONU en Irak, lors d’une videoconférence organisée à Genève.

Elle a cité des chiffres émanant du Fonds des Nations unies pour la population, selon lesquelles « 4 millions de filles et de femmes pourraient être affectées ».

Les mutilations génitales n’étaient jusqu’à présent pas fréquentes au Moyen-Orient, et ne concernaient que « quelques régions isolées ».

La responsable de l’ONU a indiqué par ailleurs qu’il ne restait plus « qu’une vingtaine de familles chrétiennes à Mossoul », soutenues par des ONG telles que Caritas.

Certaines de ces familles se sont converties à l’islam, les autres ont préféré payer l’amende imposée par l’EI, a-t-elle indiqué.

Excision et infibulation touchent 150 millions de femmes dans le monde et de 2,2 à 3 millions de femmes et de fillettes chaque année.

A l’exception des Coptes égyptiens, l’excision concerne exclusivement des populations musulmanes. Il y aurait environ 30 000 femmes et jeunes filles excisées en France parmi les immigrées maliennes et guinéennes (le Maghreb et la Turquie ignorent jusqu’à présent l’excision).

Voici les statistiques de proportion de femmes et filles excisées d’après l’UNICEF pour 2013:

Pays %
_______________________________
Somalie 98
Guinée 96
Djibouti 93
Égypte 91 (dont les Coptes monophysites !!)
Érythrée 89
Mali 89
Sierra Leone 88
Soudan 88
Burkina Faso 76
Gambie 76
Éthiopie 74
Mauritanie 69
Libéria 66
Guinée-Bissau 50
Tchad 44
Côte d’Ivoire 36
Kenya 27
Nigéria 27
Sénégal 26
Tanzanie 24
Yémen 23
Centrafrique 15
Bénin 13
Irak 8

 

http://www.ndf.fr/article-2/24-07-2014/vers-une-barbarie-sans-rivages?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29#.U9I9SK4zlIA