amazon

Aux États-Unis, des personnes de couleur dans l’Oregon sont désormais dispensées de porter un masque contre le Covid-19 afin d’échapper aux « stéréotypes raciaux » car risquant d’être confondues avec des criminels…

 

Les Noirs dispensés de porter le masque dans l’Oregon

La superposition de la crise sanitaire du Covid-19 et des conséquences du mouvement Black Lives Matter aux États-Unis a donné lieu à une décision ubuesque dans un comté de l’État de l’Oregon.

 

Les autorités sanitaires locales ont ainsi annoncé le 23 juin que les personnes de couleur sont dispensées de porter un masque dans les lieux publics.

Une décision d’autant plus rocambolesque que l’ordonnance exigeant ce même port du masque par l’ensemble de la population de ce territoire dès lors qu’une personne s’approche à moins de deux mètres d’un individu ne vivant pas dans son foyer a été émise la semaine dernière.

 

L’explication de ce changement de ton pourrait presque prêter à sourire si elle ne mettait pas en danger les habitants dans une Amérique où la pandémie est toujours très présente : avec l’affaire George Floyd, afro-américain de 46 ans décédé le 25 mai dernier dans l’État du Minnesota, le mouvement Black Lives Matter, revenu au premier plan depuis, voit du racisme et des discriminations partout ou presque, y compris dans l’obligation de porter un masque contre le coronavirus.

 

Du Covid-19 aux « stéréotypes raciaux »

Ainsi, des militants de la « cause noire » ont fait part de leur inquiétude quant au fait que les directives pourraient mettre en danger les personnes qui ne sont pas de race blanche, davantage victimes selon eux de « profilage racial » et de « harcèlement ».

 

Plus explicitement, cette mise en danger serait due au fait qu’un Noir portant un masque en public pourrait être plus facilement considéré comme un délinquant par les forces de l’ordre.

 

Trevon Logan, un Noir professeur d’économie à l’Université d’État de l’Ohio interrogé par CNN, a résumé l’idée générale en expliquant qu’obliger les Afro-américains à porter un masque « consiste essentiellement à dire aux gens d’avoir l’air dangereux compte tenu des stéréotypes raciaux qui existent ».

En ajoutant que cette supposée discrimination s’inscrit « dans le contexte plus large des hommes noirs qui correspondent à la description d’un suspect qui porte une cagoule, qui a un visage couvert ».

En définitive, et pour résumer le paradoxe ayant désormais cours dans l’Oregon, tandis que les Noirs se plaignent de « stéréotypes raciaux » hérités d’une réputation criminogène plus élevée de leur communauté, les Blancs doivent de surcroît supporter un risque sanitaire plus important du fait du « deux poids, deux mesures » des autorités.

 

Encore une étrange conception du « privilège blanc »…

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine