Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2018

SYRIE / TURQUIE : ERDOGAN VEUT LIQUIDER LES KURDES ...... ( M. GOMEZ )

 

Erdogan veut pouvoir liquider tranquillement les Kurdes

Publié le 30 décembre 2018 - par

 

Le dictateur islamiste Recep Tayyip Erdogan se permet de mettre en garde la France.

Il veut avoir les mains libres pour « liquider » le plus possible de Kurdes, à présent qu’il est débarrassé des troupes américaines, que Donald Trump a décidé de retirer, mais quand ?

 

Ces soldats kurdes qui ont joué un rôle majeur dans le démantèlement de l’État Islamique aussi bien en Syrie qu’en Irak.

Les Kurdes vont ainsi être livrés, sacrifiés même, à cet Erdogan, qui trouve l’occasion inespérée de les massacrer en toute légalité.

Après le génocide arménien (les deux tiers de la population éradiqués dans les années 1915/1916), ces spécialistes des génocides que sont devenus les Turcs (depuis que les Ottomans s’étaient exercés durant plus de trois siècles à éliminer le plus de Maghrébins entre 1587 et 1830) vont pouvoir s’en prendre légalement aux Kurdes, puisque les Nations Unies se taisent et baissent leur froc.

Or on sait le danger qu’il y a de « baisser son froc » devant des Turcs !

Bien sûr Erdogan nous fait chanter. Il encaisse nos milliards (6,4 milliards) versés pour conserver quelques centaines de milliers de migrants clandestins et nous avons accepté également que les 80 millions de Turcs puissent circuler en toute liberté en Europe.

Or, si nous le contrarions, il ouvrira ses frontières et les lâchera dans l’Europe soumise.

Quand on cède à un chantage, on est condamné à poursuivre les versements au maître-chanteur, ou alors il est nécessaire de l’éliminer, ce qui est de loin préférable à tous les paiements soutirés frauduleusement.

 

Cependant il risque de se trouver devant un os difficile à avaler car les Kurdes, dont la population se chiffre à environ 40 millions et occupe un territoire qui s’étend entre la Syrie, l’Irak, et une partie de la Turquie, sont bien armés et bien entraînés, aguerris par quelques années de combat acharnés contre Daech.

 

Les Kurdes réclament tout simplement un territoire pour vivre en paix et en toute indépendance, situé entre la Syrie et l’Irak.

Ils sont certainement prêts à abandonner la partie de la Turquie où ils sont malmenés depuis des décennies par les Turcs.

 

Mais ces territoires leurs sont refusés pour une raison majeure : la présence très importante de réserve de pétrole, que les gouvernements de Syrie et d’Irak veulent conserver.

Les Kurdes éliminés par Erdogan, c’est la porte largement ouverte à un retour triomphal des jihadistes, toujours présents sur le terrain quoi qu’on en pense !

N’oublions pas qu’Erdogan a livré des armes en quantités importantes aux rebelles syriens et aux combattants de Daech afin justement qu’ils participent en sa compagnie à l’élimination des Kurdes.

Nous attendons la réaction du président Macron, très ferme contre les Gilets jaunes mais bien silencieux contre Erdogan, qui, nous nous en souvenons, a accusé la France tout récemment d’avoir procéder à un génocide en Algérie en éliminant plus de 5 millions d’Algériens depuis 1830.

Sa réponse se fait attendre !

La Turquie d’Erdogan est pro-islamiste et anti-européenne, il faut que cela se sache !

 

Par Manuel Gomez       https://ripostelaique.com

Les commentaires sont fermés.