Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2018

SYRIE / KURDE : ENTRE ANKARA ET WASHINGTON , LE TORCHON BRÛLE ........

 
 
Publié par Gaia - Dreuz le 28 janvier 2018

Le chef de la diplomatie turque a appelé les Etats-Unis a retiré les centaines de soldats qui sont déployés à Minbej, ville contrôlée par la milice kurde YGP classée comme « terroriste » par Ankara.

 

Le chef de la diplomatie turque a appelé ce samedi les Etats-Unis à retirer « immédiatement » leurs militaires déployés à Minbej, ville du nord de la Syrie, pour aider les kurdes contre l’offensive d’Ankara.

 

Des relations tendues entre Ankara et Washington.

« Il faut qu’ils se retirent immédiatement de Minbej », a déclaré Mevlüt Cavusoglu, alors que le président Recep Tayyip Erdogan a menacé vendredi 27 janvier d’étendre à cette ville l’offensive qu’Ankara mène actuellement à Afrine, dans le nord-ouest de la Syrie, contre la milice kurde YPG considérée comme terroriste par Ankara mais soutenue par Washington.

Les relations entre Ankara et Washington n’ont cependant cessé de se dégrader au cours des derniers mois.

 

Le président américain Donald Trump devrait exprimer mercredi son inquiétude sur cette offensive lors d’un appel à son homologue Recep Tayyip Erdogan, selon des responsables américains. Washington a déjà appelé Ankara à « la retenue », tout en reconnaissant « le droit légitime de la Turquie » à se « protéger ».

 

Une organisation classée « terroriste » par Ankara.

Baptisée « Rameau d’olivier », l’objectif de l’opération est d’établir une « zone de sécurité » d’une profondeur de 30 km à partir de la frontière.

La Turquie accuse les YPG d’être la branche en Syrie du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation classée « terroriste » par Ankara et ses alliés occidentaux qui mène une sanglante guérilla sur le sol turc depuis 1984.

 

Mais les YPG sont aussi l’épine dorsale des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes soutenue par les Etats-Unis pour combattre le groupe Etat islamique dans le nord de la Syrie.

Source : Europe1.fr

Les commentaires sont fermés.