Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2018

AFRIQUE / CONGO: DES ENFANTS PERDUS DANS LA JUNGLE !

Congo : Un million d’enfants perdus dans la jungle !

Publié le 20 janvier 2018 - par

 

Une bouleversante tragédie se déroule de nos jours en République Démocratique du Congo, dans la province du Kasaï.

On y découvre sans cesse des dizaines de fosses communes, des milliers de corps décapités.

Cet immense pays, très riche en potentialités naturelles, nanti d’une forte population d’environ 78 millions d’habitants à majorité chrétienne, est en instance de faire naufrage.

Cela est dû aux massacres à la machette de presque deux millions d’hommes et femmes dans leurs villages, par des hordes de milices et de mercenaires africains. Près d’un million d’enfants sont précairement rescapés et perdus dans les forêts tropicales.

 

Ces crimes contre l’humanité sont politiquement et subtilement financés par l’extrémisme du Président Kabila et de sa clique.

 

Face aux ordonnances dictées en haut lieu de l’Etat et au fatalisme des citoyens anesthésiés par des années de propagande et de persécution, l’attente de secours de la RDC est urgente.


Un seul peut y répondre pas ses mots : Je suis la résurrection et la vie. Il le prouva au monde en acceptant de se laisser sacrifier sur la croix, et en ressuscitant trois jours plus tard.

En 1972, étant devenu un homme de foi, je me devais de secouer les ignorants, les indifférents et les malentendants de l’opinion française et internationale, du moins celle que cet article pourra atteindre et qui n’en détourneront pas le regard, ceux dont leur âme d’adulte se souvient de leurs rêves d’enfants d’autrefois.

 

L’idée d’une CROISADE MONDIALE DES ENFANTS, de toutes langues, nationalités et cultures me vint à l’esprit en prenant connaissance de ce terrifiant évènement car il résume ce fait brutal : L’AVENIR DE LA VIE EST EN QUESTION !

Unique en son genre, cette tragédie unique en son genre se distingue du drame des enfants-esclaves répandus dans nombre de pays puissants ou en voie de développement.


Ces enfants-là sont réduits au travaux forcés afin d’assouvir la folie du consumérisme contemporain. Il en est de même concernant la situation de dizaines de milliers d’enfants-soldats entraînés pour devenir des tueurs déshumanisés.

Il faut que la RDC parvienne à chasser l’actuel Président multi-milliardaire, avec toute sa classe politique. Mais en l’Etat désastreux du pays, seul un homme intègre et courageux doit lui succéder, un véritable docteur sauveur de vies, avec une équipe gouvernementale dévouée, fondée sur l’éthique et l’amour pour son peuple souffrant.

Sur ce grand bateau ivre qu’est devenue la Terre, c’est toute une génération d’hommes fébriles qui courent en tous sens, ne sachant plus distinguer leur main droite de la gauche. Masquant la peur qui les rongent, ils se bunkérisent en prévision d’une troisième guerre mondiale à caractère apocalyptique (1).

Au-delà de ma raison, ce fait d’Un million d’enfants perdus dans la jungle s’est imposé à mon esprit. Ces rescapés de l’enfer du massacre de leurs parents dans leurs villages semblent revivre.


Ce fut grâce à leur petite taille et à leur vélocité qu’ils purent s’enfuir en s’éparpillant dans les forêts environnantes. Or elles sont de dangereuses jungles tropicales. Il est impossible de savoir combien d’entre-eux survivront, dans la peur des traqueurs meurtriers qui tentent d’effacer le témoignage d’enfants vivants.

Par ailleurs, d’innombrables périls se dressent devant ces enfants terrorisés : serpents et insectes venimeux, fauves à l’affût, nuits de terreur, la faim, la soif, l’épuisement, l’absolue détresse.
Ils savent aussi que personne ne viendra les secourir.

Le seul témoignage que j’ai appris, c’est que certains d’entre-eux parviennent à approcher quelques villages plus ou moins indemnes. Ils y sont alors chassés par des cris. Ces enfants affamés représentent trop de bouches à nourrir pour des villageois démunis, parvenant à peine à se nourrir eux-mêmes.

CETTE CROISADE DOIT ÊTRE MENÉE PAR DES ENFANTS DU MONDE ENTIER, QUELS QU’ILS SOIENT ET OÙ QU’ILS SOIENT. Enfants de riches et enfants de pauvres unis dans un même esprit.

Cette noble cause va leur donner les moyens, l’ingéniosité inventive et le zèle de se savoir solidaires d’une cause commune.

Cette action mondiale va au-delà des problèmes de sociétés qui diffèrent et d’idéologies religieuses rivales. Qui que ce soit n’ignore plus que le Créateur de la Vie n’est pas issu d’un hasard qui ne peut qu’engendrer du chaos, mais qu’il est bien LE DIEU DE TOUS LES HOMMES, et en particulier des enfants.

Il s’agit-là d’une grande affaire au premier chef pour le monde exclusif des enfants. Celui des adultes, parents, enseignants, religieux, politiques devrait s’en inspirer. Qu’ils soient de milieux riches, de classes moyennes ou populaires, il s’agit d’une grande vision pour enfants du 21ème siècle.

 

Le très puissant outil d’internet en toutes les langues pourrait communiquer leur alarme, illustrée avec des dessins d’enfants :

  • – « Nous, enfants de la Terre, n’abandonnons pas ce million de petits frères perdus dans les forêts, à cause de la folie criminelle des hommes. Nous sommes l’avenir de la terre !
  • –  Nous, enfants des villes et des campagnes, soutenons par tous les moyens imaginables, et par tous les réseaux et supports informatiques, pour dire comment ils survivent dans la jungle.
  • –  Nous, enfants du ciel et de la terre, supplions les adultes, nos parents, nos enseignants, d’intervenir par tous leurs moyens.
  • –  Vous, journalistes et écrivains n’ayant pas vendu votre âme, osez écrire et parler de nos petits frères perdus dans l’horreur.
  • – Nous, héritiers d’un monde à venir, exigeons que les criminels soient châtiés par l’Eternel, le Maître, le créateur de la Vie ».

Cette « Croisade mondiale des enfants » peut devenir un fer de lance qui ébranlera l’inertie, l’aveuglement et la mauvaise foi d’un grand nombre de Chefs d’Etats et d’Institutions Internationales et des médias.

La prochaine équipe gouvernementale en RDC, se doit d’œuvrer prioritairement à la rédaction d’un plan d’action de secours.

Elle aura la charge d’uniformiser l’Opération qui pourrait s’intituler :
« Un million d’enfants perdus dans la jungle » avec la création d’une base de données sur les survivants retrouvés mais aussi celle de la capture des tueurs et leurs mandants en sous-main.

Cette engeance-là devra rendre des comptes devant le Tribunal de La Haye, et plus redoutablement, devant le Tribunal de l’Eternel.

Ce grand procès devrait permettre d’améliorer la situation des victimes dans le monde.

Cette Croisade mondiale des enfants pour le salut d’un million de rescapés fuyant dans la jungle doit s’organiser dès aujourd’hui, en s’adressant à des centaines de millions d’enfants de par le monde.

Il s’agit d’une Croisade mondiale des enfants pour l’avenir de la vie.

Que Dieu y porte assistance.

 

 

Pasteur François Celier      https://ripostelaique.com

Les commentaires sont fermés.