Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2017

FRANCE : FAUT -IL NE PLUS VENDRE D' ARMES À L' ARABIE- SAOUDITE ???

29 novembre 2017

L’Arabie saoudite est l’un des plus importants clients de la France en matière d’armement et a même longtemps été le premier.

L’utilisation de ces armes au Yémen contre les populations civiles fait de la France un acteur indirect de cette guerre, estime l'auteur d'une publication parue sur le site Réseau International.

 

La vente d'armes à l'Arabie saoudite ne serait-t-elle pas une implication dans les massacres commis au Yémen?

Si l'on considère les choses sous cet angle, la France serait en train de participer, indirectement, au conflit qui se poursuit depuis mars 2015 et ce pendant que le Président appelle à en finir avec les conflits.

 

Les armes utilisées par la coalition arabe au Yémen sont occidentales en général, mais aussi françaises en particulier.

 

Les bombes larguées seraient équipées par un système de guidage électronique fabriqué en France, selon une tribune publiée sur le site Réseau International le 27 novembre 2017, signée par le journaliste Bruno Guigue.

 

Celui-ci permet aux F-15 saoudiens, grâce à leur rayon d'action, de frapper n'importe quel objectif avec une grande précision.

En plus, des avions-ravitailleurs qui sont également français.

 

Dans cette même tribune, Bruno Guigue affirme en outre que la marine française participerait directement au blocus maritime qui isole le Yémen du reste du monde en empêchant le mouvement des marchandises.

La monarchie saoudienne est le premier client de la France et le sixième de l'Italie en matière d'armement.

Elle a acheté à la France pour 9 milliards, entre 2010 et 2016, soit 15 à 20 % des exportations françaises.

Outre la France et l'Italie, le Royaume-Uni et la Belgique sont des fournisseurs d'armes de l'Arabie saoudite.

 

Un embargo sur les ventes d'armes à Riyad a été proposé par le Parlement européen de crainte que le royaume ne fournisse des armes importées de l'UE aux terroristes en Syrie ou ne les utilise dans le cadre du conflit au Yémen.

 

Plusieurs ONG européennes demandent elles aussi que les membres de l'UE arrêtent d'exporter leurs armes vers l'Arabie saoudite.

Selon elles, ces pays, notamment la France, l'Italie et la Belgique, enfreignent les droits de l'homme et violent leurs propres lois nationales qui interdisent de fournir des armes à un pays en état de guerre.

 

source   http://www.citoyens-et-francais.fr/2017/11/

Les commentaires sont fermés.