Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2017

E. MACRON CHANGE D' AVIS SUR LA SYRIE D' ASSAD ???

Un inquiétant document secret de la DGSE aurait fait changer d’avis Macron sur la Syrie

Publié par wikistrike.com sur 9 Juillet 2017, 08:12am

 #Politique internationale

Un inquiétant document secret de la DGSE aurait fait changer d’avis Macron sur la Syrie

 

 

Selon Le Canard enchaîné (« Un document alarmiste de la DGSE« , 5.07.17), Macron aurait changé d’avis sur Assad et pris ses distances avec la politique de son prédécesseur Hollande et des néoconservateurs après avoir eu accès à des données consignées dans un rapport secret de la DGSE.

 

On y apprendrait entre autres que le régime de Assad n’aurait jamais été aussi fort depuis 2011 tandis que l’opposition dominée par des groupes djihadistes serait laminée, que les djihadistes en perte de vitesse tout comme l’Etat islamique pourraient après leur défaite en Syrie se rabattre sur l’Europe.

 

Un rapport qui aurait été effectué pour le compte de la DGSE par des experts, des universitaires, des chercheurs et spécialistes de la géopolitique.

 

 Le Canard donne quelques extraits très succincts de ce rapport de 70 pages :

– « Le régime de Bachar (…) est aujourd’hui en meilleure posture qu’à aucun moment depuis 2011, grâce aux interventions russe et iranienne« .

– « L’opposition est désorganisée et fragmentée, ne pose pas (sic) une menace stratégique (…). Les principaux groupes d’opposition sont de plus en plus divisés (…), souvent sous-équipés et démoralisés. »

 – « Cette opposition est de plus en plus dominée par des groupes extrémistes« .

 – « Une solution politique et militaire au conflit demeure peu probable ».

 

– Daesh poursuivra son combat « en Europe, après la chute du Califat ».

– « La libération de Mossoul soulèvera autant de problèmes qu’elle en résoudra (…)

 

Les conflits latents (avec le gouvernement de Bagdad) risquent de refaire surface en 2017 et 2018, entre Kurdes et Chiites, et entre les deux principaux partis kurdes« .

 

 

source:http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2017/07/un-docu...

 

ET AUSSI

 

 

Syrie – Toute une année de progrès peut se lire dans ces cartes


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 1er juillet 2017

Trois cartes de la Syrie montrent les immenses progrès que les forces du gouvernement syrien et leurs alliés ont faits au cours des derniers mois.

 

Au cours des derniers six mois, l’armée arabe syrienne a non seulement libéré les parties de la ville d’Alep tenues par al-Qaïda, mais aussi la partie orientale du gouvernorat d’Alep tenue par État islamique.
 
La fin du mouvement d’encerclement a eu lieu hier lorsque la dernière zone occupée par l’EI dans le gouvernorat a été coupée du reste de l’EI et que l’ennemi a battu en retraite. La zone au nord des flèches est maintenant débarrassée des combattants de l’EI.
 
Il reste maintenant à mettre hors d’état de nuire les mines, les engins explosifs improvisés et les agents dormants.
 
 
 
La prochaine étape pour l’armée syrienne est d’avancer simultanément du nord et du sud pour relier les zones rouges entre (grosso modo) le sud d’al-Thawrah et Palmyre pour couper la saillie ouest du corps de l’EI, et la nettoyer pour sécuriser le gouvernorat de Homs ainsi que sa route d’approvisionnement vers Alep.
 
Le réarmement, le recyclage et la réorganisation de l’armée syrienne par les Russes ont vraiment payé. Le soutien aérien russe offre la protection nécessaire à des mouvements importants.
 
Des zones de désescalade dans la partie occidentale du pays ainsi que le nettoyage de plusieurs poches de « rebelles » près des grandes villes ont libéré dix mille soldats syriens.
 
Les renforts fournis temporairement par l’Iran ont permis de récupérer et de nettoyer les zones libérées. Au total, 40 000 hommes sont engagés dans la campagne orientale.
Lorsque les structures locales du gouvernement syrien seront rétablies dans les zones libérées, les forces additionnelles ne seront plus nécessaires.
 
À plus grande échelle, l’immense progrès du gouvernement syrien au cours des six derniers mois devient encore plus évident. Les zones (rouges) du gouvernement se sont considérablement élargies :
 
1er janvier 2017
 
 
1er juillet 2017
 
 
Notez que la plus grande partie de la zone (grise) de l’EI, à l’est, est de la steppe ou du désert inhabité. L’EI est concentré dans quelques villages et villes le long de l’Euphrate.
La zone verte du sud-est, actuellement détenue par les « rebelles » soutenus par les États-Unis, est également principalement déserte.
Libérer ces territoires nécessite de la prudence et du temps pour éviter les embuscades et prendre les quelques bastions ennemis qui se trouvent sur le chemin.
 
Les cartes ci-dessus ont fait taire la propagande habituelle sur la soi-disant « réticence » de l’armée syrienne à se battre contre l’EI.
 
Selon IHS Janes, les forces de la coalition syrienne, et non les « rebelles » soutenus par les États-Unis, sont les forces les plus engagés dans la lutte contre l’EI en Syrie :
 
Entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2017, 43% des batailles de l’État islamique en Syrie ont été menées contre les forces du président Assad, 17% contre les forces démocratiques syriennes soutenues par les États-Unis (SDF), et les 40% restants concernaient des combats entre des groupes d’opposition sunnites rivaux – en particulier, ceux qui faisaient partie de la coalition du Bouclier de l’Euphrate soutenue par la Turquie.
 
S’il n’y a pas d’interférence externe hostile, le gouvernement syrien légitime contrôlera à nouveau toutes les parties essentielles de son pays, d’ici la fin de cette année.
 
 
Source:    http://lesakerfrancophone.fr/syrie

 

Les commentaires sont fermés.