Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2017

IRAK, SYRIE : DAESCH RECULE .......

 

1) International / Daesh recule en Syrie et en Irak

L’armée irakienne progresse ! En pleine reconquête des bastions djihadistes, les forces militaires ont annoncé avoir pris le contrôle d’un pont ouvrant la voie à la partie Ouest de Mossoul.

En Syrie, le Kremlin affirme avoir repris Palmyre.

Thibault Bastide

 

Après 10 jours de combat, l’armée irakienne avance en direction de Mossoul, la 2ème ville du pays toujours détenue par l’Etat Islamique.

Dans leur marche en avant, les troupes irakiennes ont pris une place stratégique : un pont sur le Tigre permettant d’accéder à la partie Ouest de la ville.

Une reprise plus rapide de Mossoul est désormais envisagée.

Cependant, environ 2 000 djihadistes seraient toujours présents dans l’ouest de la ville, selon des estimations américaines.

Mais le combat ne se tient pas uniquement dans le cœur de la ville, l’armée irakienne s’applique également à couper les liens de l’Etat Islamique vers la Syrie.

En effet, la défaite de l’Etat Islamique se joue aussi  dans l’immensité du désert irakien.

 

Un désert ou se réfugient également les civils encore présent dans la 2ème ville du pays.

Environ 750 000 se trouveraient dans la partie ouest.

 

Dans une volonté d’échapper aux combats et aux pénuries, des centaines de civils se déplacent vers le sud espérant atteindre les zones contrôlées par l’armée irakienne.

Selon le ministère irakien des Déplacés et des Migrations, près de 26 000 civils auraient quitté la ville depuis le début des affrontements.

Dans le même temps, les combattants de l’Etat Islamique reculent également en Syrie.

Selon le Kremlin, la ville de Palmyre a été reprise par l’armée.

Les forces syriennes continuent de déminer les banlieues.

 

La ville de Palmyre, célèbre pour ses ruines antiques, avait déjà été reprise une première fois en mai 2016.

l’Etat Islamique avait profité des combats à Alep pour se réapproprier la cité antique et détruire une partie de ses richesses.

 

En Syrie comme en Irak, Daesh se sent acculé et voit son territoire se réduire considérablement, l’organisation terroriste n’est cependant pas abattue et peut toujours compter sur son aura auprès de certaines populations en Europe et particulièrement en France…

https://www.tvlibertes.com/2017/03/03/15480/15480

Les commentaires sont fermés.