Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2017

ÉTATS-UNIS : BARAK OBAMA ET SON BILAN DÉSASTEUX !

Etats-Unis. Le bilan désastreux du président Obama

barack_obama

23/01/2017 – 06H00 Washington (Breizh-Info.com) –  Alors que Donald Trump a été investi président des Etats-Unis, il est temps de se pencher sur le bilan de Barack Obama.

 

Ce dernier a quitté la Maison Blanche ce vendredi après deux mandats. Retour sur 8 années passées à la tête de la première puissance mondiale.

Le président Obama laisse derrière lui un bilan critiquable sur bien des aspects. D’abord sur la question économique, si le pays affiche une croissance de 2%, la dette n’a jamais autant augmenté que durant ses deux mandats avec 7 600 milliards de dollars supplémentaires.

 

Socialement, le bilan est désastreux.

PUBLICITÉ 
 

Malgré un taux de chômage à 5%, les nouveaux emplois créés sont majoritairement à bas salaire. Aujourd’hui, plus de 47 millions d’Américains se nourrissent grâce au programme de bons alimentaires contre 26 millions avant la crise des subprimes de 2007.

 

Les inégalités se sont également creusées. Entre 2013 et 2014, les revenus des 1% les plus riches ont crû de 11%, tandis qu’ils ont augmenté de seulement 3,3% pour les 99% les moins riches. La question raciale est également un échec.

Le taux de chômage des Afro-américains se situe à 8,3% soit presque le double de la population totale.

La réforme de santé dite Obamacare a vu les primes d’assurance flamber dans certains Etats. Son abrogation a commencé au Sénat avant même l’investiture de Donald Trump.

Lauréat du Prix Nobel de la paix en 2009, Barack Obama est malgré tout très critiqué en matière de politique internationale.

Le retrait des troupes d’Irak en 2011 a permis l’émergence de l’État islamique avec les conséquences dramatiques que l’on connaît aujourd’hui.

C’est donc son successeur qui devra gérer le bourbier du Moyen-Orient.

Sur le dossier syrien, Barack Obama a perdu sa crédibilité.

Son manque de diplomatie à l’égard de Vladimir Poutine a démontré la faiblesse des États-Unis.

Enfin, signalons que Barack Obama a mené à bien seulement 45% de son programme.

 

Parmi les promesses non tenues aux électeurs démocrates, le président sortant a échoué à fermer la prison de Guantanamo, à limiter le port d’armes et à finaliser le retrait des troupes d’Afghanistan.

Quoi qu’il en soit, Barack Obama peut se targuer d’une cote de popularité de 53%.

Pour son retour à la vie civile, il a affirmé vouloir retourner à l’écriture et créer l’Obama center à Chicago pour lutter contre l’échec scolaire, le chômage et favoriser l’aide aux enfants de clandestins arrivés très jeunes  aux États-Unis.

 

Crédit Photo :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Les commentaires sont fermés.